Transparence fiscale des multinationales : les eurodéputés introduisent un biais dangereux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Transparence fiscale des multinationales : les eurodéputés introduisent un biais dangereux

Message par Angèle le Mer 14 Juin - 12:55

Les eurodéputés ont un peu travaillé : les multinationales vont être obligées de publier les infos sur leurs activités et les impôts qu'elles paient. Mais il suffira qu'elles prétendent que cela peut leur nuire "commercialement", pour échapper à cette obligation. On peut être sûr qu'elles feront valoir cette exception et tout restera comme avant... L'Europe, je suis pour, mais cette Europe-là me gratte sévèrement.  Mad

 http://www.anticor.org/2017/06/13/transparence-fiscale-des-multinationales-les-eurodeputes-introduisent-un-biais-dangereux/

[size=40]Transparence fiscale des multinationales : les eurodéputés introduisent un biais dangereux


Juin 13, 2017
[/size]
Communiqué de presse de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires (dont fait partie Anticor) :
Lundi 12 juin au soir, les eurodéputés des commissions JURI et ECON [1] ont adopté une mesure de transparence fiscale incomplète, qui permettra aux entreprises multinationales de continuer à cacher leurs profits pour échapper à l’impôt.
L’enjeu du vote d’hier était d’améliorer la directive initiale de la Commission européenne qui, en 2016, avait proposé d’imposer aux entreprises multinationales de publier des informations sur leurs activités et les impôts qu’elles payent, mais uniquement dans certains pays. Les organisations de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires avaient alors réagi en rappelant que l’intérêt du reporting public était d’avoir des informations dans tous les pays où les multinationales sont présentes, de manière à pouvoir vérifier si ces dernières payent leurs impôts là où elles ont une activité économique réelle.
Si les eurodéputés ont bien élargi le périmètre géographique du reporting public à tous les pays, ils ont cependant introduit une exception permettant aux entreprises de ne pas publier leurs données si elles estiment que cela peut leur nuire commercialement.
Les organisations de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires déplorent l’introduction d’une telle exception, qui pourrait être exploitée par les grandes entreprises pour continuer de cacher des profits dans les paradis fiscaux.
Nous appelons les eurodéputés à supprimer ce biais dangereux lors du vote en plénière, qui aura lieu dans les prochains mois.
Note :
[1] La commission JURI est la commission des affaires juridiques, la commission ECON est celle des affaires économiques et monétaires
avatar

Angèle


Messages : 510
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum