Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Alpha le Mar 7 Aoû - 12:34

Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_theme=18
<
avatar

Alpha


Messages : 639
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 68
Localisation : Drôme


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Kristobal le Mar 7 Aoû - 13:13

Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_theme=18







Le pognon de dingue de macron, c'est celui qu'il donne au patronat sous forme de suppressions de charges sociales, de CICE, ou de ne rien faire contre la fraude fiscale, il est là le pognon de dingue.

Mon j'espère que le lectorat habituel viendra dire son petit mot sur ce topic ???

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"La liberté économique c'est celle du riche de s'enrichir indéfiniment et c'est la liberté du pauvre de mourir de faim".
Lamartine
<
avatar

Kristobal


Messages : 3958
Date d'inscription : 04/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par ancien le Mar 7 Aoû - 17:57

C'est clair que ça ne s'arrange pas , c'est même pire , c'est le président des riches et des banquiers .

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le jour ou la chasse aux cons et au FHaine sera ouverte , il y aura beaucoup de gibier .
<
avatar

ancien


Messages : 1230
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 71
Localisation : Charente


http://foudurail.soforums.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par cloudy le Mer 8 Aoû - 12:28

Kristobal a écrit:
Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_theme=18







Le pognon de dingue de macron, c'est celui qu'il donne au patronat sous forme de suppressions de charges sociales, de CICE, ou de ne rien faire contre la fraude fiscale, il est là le pognon de dingue.

Mon j'espère que le lectorat habituel viendra dire son petit mot sur ce topic  ???

effectivement un petit mot : je te rappelle tout de meme que certains d entre  VOUS FI avez voté pour lui !!

donc tape poele
<
avatar

cloudy


Messages : 3137
Date d'inscription : 15/01/2018
Localisation : franche comte


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Alpha le Mer 8 Aoû - 12:34

cloudy a écrit:
Kristobal a écrit:
Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_theme=18







Le pognon de dingue de macron, c'est celui qu'il donne au patronat sous forme de suppressions de charges sociales, de CICE, ou de ne rien faire contre la fraude fiscale, il est là le pognon de dingue.

Mon j'espère que le lectorat habituel viendra dire son petit mot sur ce topic  ???

effectivement un petit mot : je te rappelle tout de meme que certains d entre  VOUS FI avez voté pour lui !!

donc tape poele
Je suis assez étonné de ton affirmation!!!

Comment sais tu que des FI ont voté pour macron???

Je peux dire en étant sur de ne pas me tromper, que des gens votant habituellement à droite, au ps, au fhaine, ont aussi voté pour lui.

Devons nous tous nous taire pour autant???

Après avoir mis un bulletin dans l'urne, nous n'aurions plus le droit de critiquer, commenter, dire que cela ne va pas???

Si tu réponds OUI à tout cela, tu as une drôle de conception de la démocratie.
<
avatar

Alpha


Messages : 639
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 68
Localisation : Drôme


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par ancien le Mer 8 Aoû - 12:35

Cloudy , je vais te dire une chose entre 4 yeux , tu commences sérieusement à nous courir sur le haricot ! Je pense que tu es une personne aigris , qui à surement une maladie de foi et qui a besoin d' psy . Arrêtes de nous casser ce que je pense , avec des conneries qui relèvent de la diffamation . Tu vas finir par avoir des mauvaises surprises , je te le jure !!!!

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le jour ou la chasse aux cons et au FHaine sera ouverte , il y aura beaucoup de gibier .
<
avatar

ancien


Messages : 1230
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 71
Localisation : Charente


http://foudurail.soforums.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Nestor_ le Mer 8 Aoû - 14:03

On a retrouvé un poster dans la chambre de notre ancien qu'on aime bien ...




Pas étonnant qu'il dorme tous les soirs sur la béquille papy .. lolttt
<
avatar

Nestor_


Messages : 673
Date d'inscription : 22/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Alio le Mer 8 Aoû - 14:41

Mort de rire ! J'aime quand les anciens s'empoignent. Je suis sûr que, si nous nous rencontrions, cela se terminerait autour d'un apéritif de ouf ! Où chacun se taperait dessus tout en trinquant avec affection !
<
avatar

Alio


Messages : 281
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 64
Localisation : Paris


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Perle le Mer 8 Aoû - 15:15

ha oui  , quelle  rigolade  !
moi  je vous  avertie  , je  paye  pas  les  pots  cassés  
<
avatar

Perle


Messages : 10363
Date d'inscription : 02/11/2017
Localisation : Océan


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Kristobal le Mer 8 Aoû - 15:19

cloudy a écrit:
Kristobal a écrit:
Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_theme=18







Le pognon de dingue de macron, c'est celui qu'il donne au patronat sous forme de suppressions de charges sociales, de CICE, ou de ne rien faire contre la fraude fiscale, il est là le pognon de dingue.

Mon j'espère que le lectorat habituel viendra dire son petit mot sur ce topic  ???

effectivement un petit mot : je te rappelle tout de meme que certains d entre  VOUS FI avez voté pour lui !!

donc tape poele



ça tu n'en sais rien. Aucune consigne de vote n'avait été donné, ce qui avait valu nombre de quolibets.

Moi j'ai voté blanc, ni peste brune, ni cancer financier, comme beaucoup de mes amis. D'autres se sont abstenu, mais aucun ne m'a dit avoir voté macron, pour contrer lepen, elle s'était contré toute seule, et ne risquait absolument pas être élue, alors pourquoi affirmer des balivernes.?

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"La liberté économique c'est celle du riche de s'enrichir indéfiniment et c'est la liberté du pauvre de mourir de faim".
Lamartine
<
avatar

Kristobal


Messages : 3958
Date d'inscription : 04/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Kristobal le Mer 8 Aoû - 15:21

Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_theme=18





Et sarkomence, ça tire en touche, pas un mot, nada, rien aucun avis.

On dirait que mettre en cause la politique macroniste, dérange les feuneu de service ?


Faut savoir ce qu'ils veulent à la fin, ils se disent anti macron, mais le soutiennent en douce …..

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"La liberté économique c'est celle du riche de s'enrichir indéfiniment et c'est la liberté du pauvre de mourir de faim".
Lamartine
<
avatar

Kristobal


Messages : 3958
Date d'inscription : 04/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Perle le Mer 8 Aoû - 15:25

<
avatar

Perle


Messages : 10363
Date d'inscription : 02/11/2017
Localisation : Océan


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Alio le Mer 8 Aoû - 15:39

Perle a écrit:ha oui  , quelle  rigolade  !
moi  je vous  avertie  , je  paye  pas  les  pots  cassés  
Fais gaffe à l'accord du participe passé toi, tu l'accordes toujours avec toi ! Petite narcissique !
<
avatar

Alio


Messages : 281
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 64
Localisation : Paris


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Caïman13 le Mer 8 Aoû - 16:36

Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_them
La France qui vit "bien" ? Elle est où cette France là ? Pour les flémards de gauche, et ses assistés syndicaux, bien entendu elle est du côté du "patronat", éternel bouc émissaire de l'économie libérale… Qu'ils jettent un regard discret vers le Venézuela...
<
avatar

Caïman13


Messages : 3223
Date d'inscription : 18/12/2016
Localisation : Avignon


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Kristobal le Mer 8 Aoû - 16:46

Caïman13 a écrit:
Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_them
La France qui vit "bien" ? Elle est où cette France là ? Pour les flémards de gauche, et ses assistés syndicaux, bien entendu elle est du côté du "patronat", éternel bouc émissaire de l'économie libérale… Qu'ils jettent un regard discret vers le Venézuela...




Herr Caimann vient d'éructer une fois de plus. Il n'a même pas lu le sujet, mais comme il vient de quelqu'un de gauche, c'est intolérable pour lui, au point où il en vient à soutenir macron au travers de ses contradictions qui ne sont que des brèves de comptoir.

Donc pour ce mal comprenant, l'article en entier, pas sur qu'il comprenne, mais faut bien essayer.



Faut-il « responsabiliser » les allocataires des aides sociales pour que celles-ci soient plus efficaces ? Le président de la République Emmanuel Macron affirme que l’ « on met un pognon de dingue dans les minima sociaux » et que « les gens pauvres restent pauvres ». Irresponsabilité présumée des plus démunis, efficacité ou inefficacité des aides sociales, pistes d’amélioration... LCI a interrogé Louis Maurin, le directeur de l’Observatoire des inégalités.

LCI : Que vous inspirent les récentes déclarations d’Emmanuel Macron, qui veut « sortir d’une logique de guichet » et « responsabiliser » certains allocataires ?

Louis Maurin : Globalement, cela m’inspire un sentiment de décalage terrible entre le président et les Français. Il parle même de « pognon »... Il y a un mépris social, notamment autour de la notion de « responsabilisation ». C’est insupportable de traiter ainsi les Français. Les gens acceptent des petits boulots mal payés, en particulier les jeunes ou les femmes à temps partiel. On sait ce que c’est la responsabilisation quand on va travailler pour 600 euros par mois. Tout ça ne fait qu’alimenter les tensions sociales dans ce pays.

C’est insupportable parce que les Français ont voté pour du changement et pour une forme de proximité par rapport à leurs besoins sociaux. Et on se retrouve avec la France des élites qui vivent bien et qui veulent « responsabiliser » les autres. Où sont les profiteurs dans la France d’aujourd’hui ? Emmanuel Macron avait déjà dit que s’il était chômeur, il n’attendrait pas tout des autres. Qu’il aille donc rencontrer des chômeurs. Les chômeurs n’attendent pas tout des autres. Ils tentent de trouver du boulot, ils envoient des CV. Comment voulez-vous ensuite qu’on tienne un discours où l’on dit que « c’est plus complexe que ça » ? À l’inverse, quand François Hollande disait « je n’aime pas les riches », c’était tout aussi choquant. Ça nourrit le populisme et c’est désolant.

Quel diagnostic portez-vous sur les aides sociales : permettent-elles vraiment de sortir de la pauvreté et de s’insérer dans la société ?

Les statistiques publiques dans ce domaine disent que notre système est l’un des plus performants au monde pour éviter que les gens se retrouvent à la rue. Le taux de pauvreté des familles monoparentales avant redistribution est supérieur à 40 %, et est réduit à 20 % après redistribution. C’est encore beaucoup trop mais ça évite que des enfants se retrouvent à la rue. Dans le système français, on en a pour notre argent par rapport à d’autres systèmes, contrairement à ce que l’on peut dire. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a rien qui dysfonctionne et qu’on ne peut pas faire certaines économies.
.
Par exemple, on donne des allocations logement à des enfants dont les parents sont très riches. Mais on ne donne pas d’allocation à des jeunes de 18 ans qui n’ont pas fait d’études et n’ont pas droit à un minimum social. Que ce soit en haut ou en bas, il y a toujours des tricheurs dans une société donnée. Les pauvres ne sont ni mieux ni moins bons que les plus riches. Alors arrêtons de montrer du doigt les uns ou les autres. Notre système d’allocations nous permet aujourd’hui d’être le grand pays d’Europe où le taux de pauvreté est le plus faible.

Emmanuel Macron dit vouloir une « justice sociale effective ». Que lui conseillez-vous pour qu’il y parvienne ?

C’est heureux ! En disant cela, il suscite des attentes très fortes. Nous verrons s’il sera à la hauteur. Il ne faudrait pas que se passe ce qui s’est passé avec ses prédécesseurs, c’est-à-dire de grands discours et peu d’actes, car c’est ce décalage qui nourrit le populisme. Enfin, si l’objectif est d’avoir une justice sociale effective, pourquoi s’est-on empressé de flexibiliser le marché du travail au détriment des jeunes et d’offrir cinq milliards d’euros aux plus riches, notamment en baissant l’ISF ? Cela représente la moitié du budget du RSA.

Faisons crédit à Emmanuel Macron, s’il fait ce qu’il dit. En revanche, qu’il ne présente pas des pseudo-mesures comme la réduction de la taille des classes de CP dans l’éducation prioritaire comme des mesures sociales. Ça ne concerne que 8 % des classes et qu’un quart des élèves les plus démunis. Selon moi, une politique sociale effective agit sur plusieurs piliers. D’abord il faut agir sur les populations qui souffrent le plus : les plus jeunes, en les faisant bénéficier des minima sociaux, et les personnes âgées démunies, qui sont dans une situation très délicate.
.
Cela coûtera de l’argent, mais cela ne se résume pas à une question de moyens. Ensuite, il faut agir sur l’accès au logement, particulièrement pour les jeunes. Dans les métropoles, il y a un transfert de richesse vers les bailleurs qui est considérable. Le président de la République pourrait s’inspirer de ce qui a été fait sous Nicolas Sarkozy en termes de renouvellement urbain, notamment avec Jean-Louis Borloo, même si ce dernier est plutôt mis au placard en ce moment.
.
Enfin, le troisième point, c’est l’école, si on veut agir en amont. Mais des replâtrages comme Parcoursup ou le doublement de 8 % des classes de CP sont insuffisants. Il faut moderniser l’école française – caractérisée par la mémorisation, la notation et la sur-compétition – en s’inspirant de nouvelles méthodes pédagogiques. Et même si ce n’est pas qu’une question de moyens, il faut savoir que la France a les taux d’encadrement dans les petites classes les plus mauvais des pays occidentaux.

Propos recueillis par Matthieu Jublin. Cet entretien est repris du site www.lci.fr

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"La liberté économique c'est celle du riche de s'enrichir indéfiniment et c'est la liberté du pauvre de mourir de faim".
Lamartine
<
avatar

Kristobal


Messages : 3958
Date d'inscription : 04/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par ancien le Mer 8 Aoû - 17:24

Nestor_ a écrit:On a retrouvé un poster dans la chambre de notre ancien qu'on aime bien ...











Pas étonnant qu'il dorme tous les soirs sur la béquille papy ..
lolttt


pour le plumard à la grande limite , quoique ça ne doit pas être une première mains . Seulement politiquement elle a une cervelle  d’huître donc pas pour moi cette péronnelle , je la laisse à au bon beurre . 









-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le jour ou la chasse aux cons et au FHaine sera ouverte , il y aura beaucoup de gibier .
<
avatar

ancien


Messages : 1230
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 71
Localisation : Charente


http://foudurail.soforums.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Perle le Mer 8 Aoû - 17:50

Alio a écrit:
Perle a écrit:ha oui  , quelle  rigolade  !
moi  je vous  avertie  , je  paye  pas  les  pots  cassés  
Fais gaffe à l'accord du participe passé toi, tu l'accordes toujours avec toi ! Petite narcissique !
moi  je vous  avertis , je  paye  pas  les  pots  cassés


bouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuduuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu bounce bounce
<
avatar

Perle


Messages : 10363
Date d'inscription : 02/11/2017
Localisation : Océan


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Nestor_ le Mer 8 Aoû - 18:43

Kristobal a écrit:
Caïman13 a écrit:
Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_them
La France qui vit "bien" ? Elle est où cette France là ? Pour les flémards de gauche, et ses assistés syndicaux, bien entendu elle est du côté du "patronat", éternel bouc émissaire de l'économie libérale… Qu'ils jettent un regard discret vers le Venézuela...




Herr Caimann vient d'éructer une fois de plus.  Il n'a même pas lu le sujet, mais comme il vient de quelqu'un de gauche, c'est intolérable pour lui, au point où il en vient à soutenir macron au travers de ses contradictions qui ne sont que des brèves de comptoir.

Donc pour ce mal comprenant, l'article en entier,  pas sur qu'il comprenne, mais faut bien essayer.



Faut-il « responsabiliser  » les allocataires des aides sociales pour que celles-ci soient plus efficaces ? Le président de la République Emmanuel Macron affirme que l’ « on met un pognon de dingue dans les minima sociaux » et que « les gens pauvres restent pauvres ». Irresponsabilité présumée des plus démunis, efficacité ou inefficacité des aides sociales, pistes d’amélioration... LCI a interrogé Louis Maurin, le directeur de l’Observatoire des inégalités.

LCI : Que vous inspirent les récentes déclarations d’Emmanuel Macron, qui veut « sortir d’une logique de guichet » et « responsabiliser » certains allocataires ?

Louis Maurin : Globalement, cela m’inspire un sentiment de décalage terrible entre le président et les Français. Il parle même de « pognon  »... Il y a un mépris social, notamment autour de la notion de « responsabilisation ». C’est insupportable de traiter ainsi les Français. Les gens acceptent des petits boulots mal payés, en particulier les jeunes ou les femmes à temps partiel. On sait ce que c’est la responsabilisation quand on va travailler pour 600 euros par mois. Tout ça ne fait qu’alimenter les tensions sociales dans ce pays.

C’est insupportable parce que les Français ont voté pour du changement et pour une forme de proximité par rapport à leurs besoins sociaux. Et on se retrouve avec la France des élites qui vivent bien et qui veulent « responsabiliser » les autres. Où sont les profiteurs dans la France d’aujourd’hui ? Emmanuel Macron avait déjà dit que s’il était chômeur, il n’attendrait pas tout des autres. Qu’il aille donc rencontrer des chômeurs. Les chômeurs n’attendent pas tout des autres. Ils tentent de trouver du boulot, ils envoient des CV. Comment voulez-vous ensuite qu’on tienne un discours où l’on dit que « c’est plus complexe que ça » ? À l’inverse, quand François Hollande disait « je n’aime pas les riches », c’était tout aussi choquant. Ça nourrit le populisme et c’est désolant.

Quel diagnostic portez-vous sur les aides sociales : permettent-elles vraiment de sortir de la pauvreté et de s’insérer dans la société ?

Les statistiques publiques dans ce domaine disent que notre système est l’un des plus performants au monde pour éviter que les gens se retrouvent à la rue. Le taux de pauvreté des familles monoparentales avant redistribution est supérieur à 40 %, et est réduit à 20 % après redistribution. C’est encore beaucoup trop mais ça évite que des enfants se retrouvent à la rue. Dans le système français, on en a pour notre argent par rapport à d’autres systèmes, contrairement à ce que l’on peut dire. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a rien qui dysfonctionne et qu’on ne peut pas faire certaines économies.
.
Par exemple, on donne des allocations logement à des enfants dont les parents sont très riches. Mais on ne donne pas d’allocation à des jeunes de 18 ans qui n’ont pas fait d’études et n’ont pas droit à un minimum social. Que ce soit en haut ou en bas, il y a toujours des tricheurs dans une société donnée. Les pauvres ne sont ni mieux ni moins bons que les plus riches. Alors arrêtons de montrer du doigt les uns ou les autres. Notre système d’allocations nous permet aujourd’hui d’être le grand pays d’Europe où le taux de pauvreté est le plus faible.

Emmanuel Macron dit vouloir une « justice sociale effective ». Que lui conseillez-vous pour qu’il y parvienne ?

C’est heureux ! En disant cela, il suscite des attentes très fortes. Nous verrons s’il sera à la hauteur. Il ne faudrait pas que se passe ce qui s’est passé avec ses prédécesseurs, c’est-à-dire de grands discours et peu d’actes, car c’est ce décalage qui nourrit le populisme. Enfin, si l’objectif est d’avoir une justice sociale effective, pourquoi s’est-on empressé de flexibiliser le marché du travail au détriment des jeunes et d’offrir cinq milliards d’euros aux plus riches, notamment en baissant l’ISF ? Cela représente la moitié du budget du RSA.

Faisons crédit à Emmanuel Macron, s’il fait ce qu’il dit. En revanche, qu’il ne présente pas des pseudo-mesures comme la réduction de la taille des classes de CP dans l’éducation prioritaire comme des mesures sociales. Ça ne concerne que 8 % des classes et qu’un quart des élèves les plus démunis. Selon moi, une politique sociale effective agit sur plusieurs piliers. D’abord il faut agir sur les populations qui souffrent le plus : les plus jeunes, en les faisant bénéficier des minima sociaux, et les personnes âgées démunies, qui sont dans une situation très délicate.
.
Cela coûtera de l’argent, mais cela ne se résume pas à une question de moyens. Ensuite, il faut agir sur l’accès au logement, particulièrement pour les jeunes. Dans les métropoles, il y a un transfert de richesse vers les bailleurs qui est considérable. Le président de la République pourrait s’inspirer de ce qui a été fait sous Nicolas Sarkozy en termes de renouvellement urbain, notamment avec Jean-Louis Borloo, même si ce dernier est plutôt mis au placard en ce moment.
.
Enfin, le troisième point, c’est l’école, si on veut agir en amont. Mais des replâtrages comme Parcoursup ou le doublement de 8 % des classes de CP sont insuffisants. Il faut moderniser l’école française – caractérisée par la mémorisation, la notation et la sur-compétition – en s’inspirant de nouvelles méthodes pédagogiques. Et même si ce n’est pas qu’une question de moyens, il faut savoir que la France a les taux d’encadrement dans les petites classes les plus mauvais des pays occidentaux.

Propos recueillis par Matthieu Jublin. Cet entretien est repris du site www.lci.fr





"Par exemple, on donne des allocations logement à des enfants dont les parents sont très riches. Mais on ne donne pas d’allocation à des jeunes de 18 ans qui n’ont pas fait d’études et n’ont pas droit à un minimum social. Que ce soit en haut ou en bas, il y a toujours des tricheurs dans une société donnée. Les pauvres ne sont ni mieux ni moins bons que les plus riches. Alors arrêtons de montrer du doigt les uns ou les autres. Notre système d’allocations nous permet aujourd’hui d’être le grand pays d’Europe où le taux de pauvreté est le plus faible."



Là je te rejoins Kristo .. il y a toujours des tricheurs dans une société donnée ..  Wink




Quel est le point commun entre les Insoumis Danielle Simonnet, Alexis Corbière et Raquel Garrido ? Tous les trois ont profité d'un logement au loyer très avantageux – 30 à 40 % inférieur au prix du marché en moyenne – à un moment de leur carrière. Et ce, dans la plus grande légalité malgré leurs revenus élevés d'élus ou de responsable politique. Si le couple Corbière-Garrido a dû quitter son HLM, rien n'oblige Danielle Simonnet à le faire.
Car la conseillère de Paris, et proche de Jean-Luc Mélenchon, n'habite pas stricto sensu dans un logement social. Son 83 mètres carrés avec balcon du quartier Saint-Fargeau, dans le très populaire 20e arrondissement, n'est pas un HLM, même s'il est géré par la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP), l'un des bailleurs sociaux de la capitale. La porte-parole du député de La France insoumise a emménagé dans un premier logement géré par la RIVP porte de Bagnolet en 99. Quatre ans plus tard, en 2003, elle obtient un appartement plus grand en moins de douze mois, selon les informations du Parisien pour un loyer de 1 300 euros.
<
avatar

Nestor_


Messages : 673
Date d'inscription : 22/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Nestor_ le Mer 8 Aoû - 18:54

ancien a écrit:
Nestor_ a écrit:On a retrouvé un poster dans la chambre de notre ancien qu'on aime bien ...











Pas étonnant qu'il dorme tous les soirs sur la béquille papy ..
lolttt


pour le plumard à la grande limite , quoique ça ne doit pas être une première mains . Seulement politiquement elle a une cervelle  d’huître donc pas pour moi cette péronnelle , je la laisse à au bon beurre . 











T'en racontes papy .!   Razz


<
avatar

Nestor_


Messages : 673
Date d'inscription : 22/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Caïman13 le Mer 8 Aoû - 19:27

Cervelle d'huitre, Marion ? Oui mais alors c'est d'une perle dont il s'agit !
<
avatar

Caïman13


Messages : 3223
Date d'inscription : 18/12/2016
Localisation : Avignon


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Kristobal le Mer 8 Aoû - 20:12

Nestor_ a écrit:
Kristobal a écrit:
Caïman13 a écrit:
La France qui vit "bien" ? Elle est où cette France là ? Pour les flémards de gauche, et ses assistés syndicaux, bien entendu elle est du côté du "patronat", éternel bouc émissaire de l'économie libérale… Qu'ils jettent un regard discret vers le Venézuela...




Herr Caimann vient d'éructer une fois de plus.  Il n'a même pas lu le sujet, mais comme il vient de quelqu'un de gauche, c'est intolérable pour lui, au point où il en vient à soutenir macron au travers de ses contradictions qui ne sont que des brèves de comptoir.

Donc pour ce mal comprenant, l'article en entier,  pas sur qu'il comprenne, mais faut bien essayer.



Faut-il « responsabiliser  » les allocataires des aides sociales pour que celles-ci soient plus efficaces ? Le président de la République Emmanuel Macron affirme que l’ « on met un pognon de dingue dans les minima sociaux » et que « les gens pauvres restent pauvres ». Irresponsabilité présumée des plus démunis, efficacité ou inefficacité des aides sociales, pistes d’amélioration... LCI a interrogé Louis Maurin, le directeur de l’Observatoire des inégalités.

LCI : Que vous inspirent les récentes déclarations d’Emmanuel Macron, qui veut « sortir d’une logique de guichet » et « responsabiliser » certains allocataires ?

Louis Maurin : Globalement, cela m’inspire un sentiment de décalage terrible entre le président et les Français. Il parle même de « pognon  »... Il y a un mépris social, notamment autour de la notion de « responsabilisation ». C’est insupportable de traiter ainsi les Français. Les gens acceptent des petits boulots mal payés, en particulier les jeunes ou les femmes à temps partiel. On sait ce que c’est la responsabilisation quand on va travailler pour 600 euros par mois. Tout ça ne fait qu’alimenter les tensions sociales dans ce pays.

C’est insupportable parce que les Français ont voté pour du changement et pour une forme de proximité par rapport à leurs besoins sociaux. Et on se retrouve avec la France des élites qui vivent bien et qui veulent « responsabiliser » les autres. Où sont les profiteurs dans la France d’aujourd’hui ? Emmanuel Macron avait déjà dit que s’il était chômeur, il n’attendrait pas tout des autres. Qu’il aille donc rencontrer des chômeurs. Les chômeurs n’attendent pas tout des autres. Ils tentent de trouver du boulot, ils envoient des CV. Comment voulez-vous ensuite qu’on tienne un discours où l’on dit que « c’est plus complexe que ça » ? À l’inverse, quand François Hollande disait « je n’aime pas les riches », c’était tout aussi choquant. Ça nourrit le populisme et c’est désolant.

Quel diagnostic portez-vous sur les aides sociales : permettent-elles vraiment de sortir de la pauvreté et de s’insérer dans la société ?

Les statistiques publiques dans ce domaine disent que notre système est l’un des plus performants au monde pour éviter que les gens se retrouvent à la rue. Le taux de pauvreté des familles monoparentales avant redistribution est supérieur à 40 %, et est réduit à 20 % après redistribution. C’est encore beaucoup trop mais ça évite que des enfants se retrouvent à la rue. Dans le système français, on en a pour notre argent par rapport à d’autres systèmes, contrairement à ce que l’on peut dire. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a rien qui dysfonctionne et qu’on ne peut pas faire certaines économies.
.
Par exemple, on donne des allocations logement à des enfants dont les parents sont très riches. Mais on ne donne pas d’allocation à des jeunes de 18 ans qui n’ont pas fait d’études et n’ont pas droit à un minimum social. Que ce soit en haut ou en bas, il y a toujours des tricheurs dans une société donnée. Les pauvres ne sont ni mieux ni moins bons que les plus riches. Alors arrêtons de montrer du doigt les uns ou les autres. Notre système d’allocations nous permet aujourd’hui d’être le grand pays d’Europe où le taux de pauvreté est le plus faible.

Emmanuel Macron dit vouloir une « justice sociale effective ». Que lui conseillez-vous pour qu’il y parvienne ?

C’est heureux ! En disant cela, il suscite des attentes très fortes. Nous verrons s’il sera à la hauteur. Il ne faudrait pas que se passe ce qui s’est passé avec ses prédécesseurs, c’est-à-dire de grands discours et peu d’actes, car c’est ce décalage qui nourrit le populisme. Enfin, si l’objectif est d’avoir une justice sociale effective, pourquoi s’est-on empressé de flexibiliser le marché du travail au détriment des jeunes et d’offrir cinq milliards d’euros aux plus riches, notamment en baissant l’ISF ? Cela représente la moitié du budget du RSA.

Faisons crédit à Emmanuel Macron, s’il fait ce qu’il dit. En revanche, qu’il ne présente pas des pseudo-mesures comme la réduction de la taille des classes de CP dans l’éducation prioritaire comme des mesures sociales. Ça ne concerne que 8 % des classes et qu’un quart des élèves les plus démunis. Selon moi, une politique sociale effective agit sur plusieurs piliers. D’abord il faut agir sur les populations qui souffrent le plus : les plus jeunes, en les faisant bénéficier des minima sociaux, et les personnes âgées démunies, qui sont dans une situation très délicate.
.
Cela coûtera de l’argent, mais cela ne se résume pas à une question de moyens. Ensuite, il faut agir sur l’accès au logement, particulièrement pour les jeunes. Dans les métropoles, il y a un transfert de richesse vers les bailleurs qui est considérable. Le président de la République pourrait s’inspirer de ce qui a été fait sous Nicolas Sarkozy en termes de renouvellement urbain, notamment avec Jean-Louis Borloo, même si ce dernier est plutôt mis au placard en ce moment.
.
Enfin, le troisième point, c’est l’école, si on veut agir en amont. Mais des replâtrages comme Parcoursup ou le doublement de 8 % des classes de CP sont insuffisants. Il faut moderniser l’école française – caractérisée par la mémorisation, la notation et la sur-compétition – en s’inspirant de nouvelles méthodes pédagogiques. Et même si ce n’est pas qu’une question de moyens, il faut savoir que la France a les taux d’encadrement dans les petites classes les plus mauvais des pays occidentaux.

Propos recueillis par Matthieu Jublin. Cet entretien est repris du site www.lci.fr





"Par exemple, on donne des allocations logement à des enfants dont les parents sont très riches. Mais on ne donne pas d’allocation à des jeunes de 18 ans qui n’ont pas fait d’études et n’ont pas droit à un minimum social. Que ce soit en haut ou en bas, il y a toujours des tricheurs dans une société donnée. Les pauvres ne sont ni mieux ni moins bons que les plus riches. Alors arrêtons de montrer du doigt les uns ou les autres. Notre système d’allocations nous permet aujourd’hui d’être le grand pays d’Europe où le taux de pauvreté est le plus faible."



Là je te rejoins Kristo .. il y a toujours des tricheurs dans une société donnée ..  Wink  




Quel est le point commun entre les Insoumis Danielle Simonnet, Alexis Corbière et Raquel Garrido ? Tous les trois ont profité d'un logement au loyer très avantageux – 30 à 40 % inférieur au prix du marché en moyenne – à un moment de leur carrière. Et ce, dans la plus grande légalité malgré leurs revenus élevés d'élus ou de responsable politique. Si le couple Corbière-Garrido a dû quitter son HLM, rien n'oblige Danielle Simonnet à le faire.
Car la conseillère de Paris, et proche de Jean-Luc Mélenchon, n'habite pas stricto sensu dans un logement social. Son 83 mètres carrés avec balcon du quartier Saint-Fargeau, dans le très populaire 20e arrondissement, n'est pas un HLM, même s'il est géré par la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP), l'un des bailleurs sociaux de la capitale. La porte-parole du député de La France insoumise a emménagé dans un premier logement géré par la RIVP porte de Bagnolet en 99. Quatre ans plus tard, en 2003, elle obtient un appartement plus grand en moins de douze mois, selon les informations du Parisien pour un loyer de 1 300 euros.





Au lieu de faire du hors sujet haineux, pourquoi tu ne publie pas tes topics sur les sujets qui te préoccupent à ce point ? Cela t'éviterait de bordéliser en permanence mes sujets.

Merci.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"La liberté économique c'est celle du riche de s'enrichir indéfiniment et c'est la liberté du pauvre de mourir de faim".
Lamartine
<
avatar

Kristobal


Messages : 3958
Date d'inscription : 04/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Kristobal le Mer 8 Aoû - 22:07

Alpha a écrit:Le « pognon de dingue » des aides sociales évoqué par Emmanuel Macron a choqué une partie de l’opinion. Pour Louis Maurin, ces aides sont efficaces. Entretien extrait du site de LCI.

lire la suite ici: www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres?id_theme=18






-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"La liberté économique c'est celle du riche de s'enrichir indéfiniment et c'est la liberté du pauvre de mourir de faim".
Lamartine
<
avatar

Kristobal


Messages : 3958
Date d'inscription : 04/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le décalage est terrible entre la France qui vit bien et les plus pauvres.

Message par Contenu sponsorisé

<

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum