Assistants parlementaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Assistants parlementaires

Message par Angèle le Ven 9 Juin - 8:25

Bon, faudrait savoir, c'est légal ou illégal ? Si c'est illégal, c'est pour tous...


http://www.midilibre.fr/2017/06/09/assistants-parlementaires-soupcons-d-emplois-fictifs-au-modem,1518866.php


Assistants parlementaires : soupçons d'emplois fictifs au MoDem

U n ex-collaborateur du MoDem a dénoncé mercredi dans un signalement à la justice la réalité de son emploi comme assistant parlementaire auprès de l'ancien eurodéputé Jean-Luc Bennahmias, ce que le MoDem a immédiatement contesté affirmant avoir respecté "toutes les règles".

"Un courrier de dénonciation accompagné de documents est parvenu mercredi au parquet de Paris", a indiqué une source judiciaire, sans plus de précisions, confirmant des informations publiées dans Le Parisien et Le Point. Selon les sites internet de ces journaux, cette dénonciation émane d'un ancien employé du MoDem qui affirme avoir été en partie rémunéré en 2011 sur l'enveloppe parlementaire de l'ex-eurodéputé du Sud-Est, Jean-Luc Bennahmias, alors qu'il avait été recruté en CDI pour travailler au sein du parti centriste. Selon Le Point, "l'auteur du signalement a assuré à la justice n'avoir jamais travaillé pour lui en particulier". Basé au siège parisien du MoDem, il dit n'avoir "jamais mis les pieds" dans le circonscription de M. Bennahmias ou au Parlement européen, selon Le Parisien.


[size=20]Payé sur l'enveloppe parlementaire d'un euodéputé
[/size]
Interrogé par l'AFP Jean-Luc Bennahmias, qui a quitté le MoDem à l'automne 2013, s'insurge : "Il dit qu'il n'a jamais travaillé pour moi ! Il a dû oublier". Il s'agit selon lui d'un assistant employé à "temps très partiel" entre "fin 2010 et fin 2011". "Il répercutait le travail que je faisais au Parlement européen sur le site internet du MoDem" et était en relation avec "mes autres assistants parlementaires à Bruxelles et à Marseille", explique M. Bennhamias. Témoignant sous couvert d'anonymat, l'ex-salarié dénonce "l'opacité qui entourait, selon lui, la prise en charge des salaires au sein de la formation du centre dirigée par François Bayrou, via le Parlement européen". 
Ainsi, la direction du MoDem lui aurait fait signer un contrat de permanent à temps plein, avant de lui soumettre dans la foulée un avenant de détachement précisant qu'il exercerait des fonctions de collaborateur de M. Bennahmias à temps partiel, sans mention faite du nombre d'heures. Le MoDem a réfuté ces accusations.  


"On essaie de viser" Bayrou
"Tout salarié qui a travaillé dans ses équipes ces dernières années, souvent à temps partiel, a été rémunéré par le mouvement de manière parfaitement transparente en fonction du service effectivement assumé pour notre formation politique", a indiqué le parti, qui affirme avoir "respecté toutes les règles et toutes les obligations d'un employeur". "On essaie de viser mon ami François, mon amie Marielle, mon amie Sylvie", a expliqué M. Bennahmias, en allusion à François Bayrou, Marielle de Sarnez, et Sylvie Goulard, les trois ministres MoDem du gouvernement. Actuel ministre de la Justice, François Bayrou s'est allié avec Emmanuel Macron fin février.


Deux procédures judiciaires
Radio-France affirme que "sur la période 2009-2014, une dizaine de salariés du siège du parti étaient parallèlement collaborateurs des députés européens du Modem". Les soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen sont déjà au coeur de deux procédures judiciaires. Une enquête préliminaire pour abus de confiance, visant 19 eurodéputés de tous bords, dont la ministre Marielle de Sarnez, a été ouverte par le parquet de Paris le 22 mars après le signalement d'une eurodéputée du Front national, Sophie Montel, qui dénonçait des cas d'assistants cumulant leur travail au Parlement avec des fonctions politiques.
Le FN est lui-même visé par une enquête des juges d'instruction, soupçonné d'avoir mis en place un système pour rémunérer ses permanents avec des crédits européens, en les faisant salarier comme assistants de ses eurodéputés. Corinne Lepage, ancienne député européenne MoDem, avait dénoncé dans un livre paru en 2014 le recours à des emplois fictifs d'assistants parlementaires au sein du MoDem. "Tout faux! Mes collaborateurs (même à 1/2 temps) ont toujours été pris en charge sur contrats MoDem", avait répondu M. Bayrou sur Twitter fin février.
avatar

Angèle


Messages : 510
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants parlementaires

Message par CriCri le Ven 9 Juin - 23:01

Bayrou qui voulait laver plus blanc que blanc ? Hors de ma vue François et marche à l'ombre...Non mais qu'est ce qu'on s'imagine , qu'on a au gouvernement Dieu et ses apôtres ? LOL...quand j'en vois qui s'accrochent comme des morpions au cul de Macron (pauvre cul, quel cauchemar pour toi !) et qui deviennent hystériques dès qu'on touche à leur minet, tels les adeptes dignes d'une secte comme l'étaient les Sarkozystes en leur temps..je me marre, mais je me marre....ils vont avoir la majorité aux législatives, oui et alors ? on aura la rue rien qu'à nous dès que ça sera nécessaire et ça, seul un régime dictatorial pourrait nous en empêcher mais ce n'est pas le cas n'est ce pas ?

ça commence comme ça des fois....



L'étonnant coup de fil de François Bayrou à Radio France
Publié le vendredi 9 juin 2017 à 20h56
par Olivier Bénis

Cela ressemble à une forme de pression sur notre rédaction : le ministre de la Justice a personnellement contacté notre cellule investigations, en pleine enquête sur son parti.

François Bayrou lors de la presentation de la loi de moralisation de la vie publique le 1er juin 2017 © Maxppp / Aurelien Morissard
Tout s'est passé mercredi après-midi, quelques heures avant la diffusion par France Inter de révélations sur des soupçons d'emplois fictifs d'assistants parlementaires européens au MoDem, le parti mené par François Bayrou, devenu garde des Sceaux depuis. Jacques Monin, directeur de la cellule investigations de Radio France, reçoit un coup de téléphone du ministre lui-même : "Il s'est plaint auprès de moi en expliquant que des journalistes de la direction de l'investigation auraient des méthodes inquisitrices, qu'ils jetteraient le soupçon sur des salariés du MoDem en les interrogeant de manière abusive. Il explique qu'il voit passer dans son bureau des salariés qui pleurent, et qu'il se doit de les protéger..."

► ÉCOUTER | Les explications de Jacques Monin dans le journal de 19h

Une réaction surprenante qui ne s'arrête pas là, explique Jacques Monin.
Le garde des Sceaux ajoute qu'il étudie, avec ses avocats, la possibilité d'une qualification de harcèlement.







Une qualification pénale, qui pourrait être interprétée comme une pression directe sur les journalistes de la cellule, ce que lui rappelle son directeur."Je lui explique que la description qu'il fait du comportement des journalistes de la cellule investigations ne correspond pas à ce que je sais de leur manière de travailler. Et qu'en tout état de cause, il était hors de question de leur demander d'arrêter leur enquête." Bien entendu, il assure aussi François Bayrou que "si notre travail devait le concerner, nous lui proposerions, comme nous le faisons toujours, de s'exprimer".
Une pression à peine déguisée ? Le ministre de la Justice balaie l'accusation : "Ce n’est pas une menace, ni de l’intimidation", explique-t-il à nos confrères de Mediapart. "J’ai seulement dit que je trouvais cela choquant. Ce n’est pas le ministre de la Justice ni le président du MoDem qui a appelé, c’est le citoyen."
Fin mai, le ministre de la Justice avait déjà provoqué une vive émotion chez les magistrats en reprenant sur son compte Twitter un communiqué de Marielle de Sarnez sur une enquête la visant, ce qui pouvait là encore ressembler à une pression, le parquet étant directement sous l'autorité du ministre. Le cabinet de François Bayrou avait alors déjà assuré qu'il s'agissait d'un soutien strictement personnel, indépendamment de ses nouvelles fonctions. Ces dernières avaient d'ailleurs été rapidement effacées de la description de son compte...

_________________
C'est drôle, les cons ça repose,
C'est comme le feuillage au milieu des roses...
avatar

CriCri


Messages : 369
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants parlementaires

Message par Mig le Ven 9 Juin - 23:24

Ce quinquennat commence très bien, j'ai pas le souvenir que les autres quinquennats ont commencé aussi bien... Very Happy
avatar

Mig
Admin


Messages : 1648
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/12/2016

http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants parlementaires

Message par CriCri le Ven 9 Juin - 23:26

Au pays de "Choupinet" tout le monde il est "gnégné"


EDWY PLENEL

·

 

Quand un pouvoir, qui prétend incarner un "renouveau démocratique", fait pression sur la presse, c'est qu'il ne dit pas vrai. A lire sur Mediapart :
- Le garde des sceaux fait pression sur Radio France : https://www.mediapart.fr/journal/france/090617/affaire-du-modem-francois-bayrou-fait-pression-sur-radio-france
- La ministre du travail porte plainte après des fuites dans la presse : https://www.mediapart.fr/journal/france/090617/la-ministre-du-travail-porte-plainte-apres-des-fuites-dans-la-presse

_________________
C'est drôle, les cons ça repose,
C'est comme le feuillage au milieu des roses...
avatar

CriCri


Messages : 369
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants parlementaires

Message par CriCri le Ven 9 Juin - 23:30

Mig a écrit:Ce quinquennat commence très bien, j'ai pas le souvenir que les autres quinquennats ont commencé aussi bien... Very Happy


  A part les affaires qui commencent à émerger, on a encore rien vu...mais patience, ça va venir Very Happy  moi j'm'en fiche, je ne tomberai pas de haut...même pas mal
avatar

CriCri


Messages : 369
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants parlementaires

Message par Angèle le Sam 10 Juin - 6:36

"Ce n’est pas le ministre de la Justice ni le président du MoDem qui a appelé, c’est le citoyen."


Bayrou a des problèmes avec tous les guignols qui l'habitent. On va rigoler le jour où le ministre de la Justice va mettre un pain au citoyen... lol!
avatar

Angèle


Messages : 510
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants parlementaires

Message par Mig le Sam 10 Juin - 9:31

Angèle a écrit:"Ce n’est pas le ministre de la Justice ni le président du MoDem qui a appelé, c’est le citoyen."


Bayrou a des problèmes avec tous les guignols qui l'habitent. On va rigoler le jour où le ministre de la Justice va mettre un pain au citoyen... lol!
Il a même oublié "ni le Maire de Pau"  Very Happy
avatar

Mig
Admin


Messages : 1648
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/12/2016

http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants parlementaires

Message par CriCri le Sam 10 Juin - 10:25

Angèle a écrit:"Ce n’est pas le ministre de la Justice ni le président du MoDem qui a appelé, c’est le citoyen."


Bayrou a des problèmes avec tous les guignols qui l'habitent. On va rigoler le jour où le ministre de la Justice va mettre un pain au citoyen... lol!
Very Happy
avatar

CriCri


Messages : 369
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants parlementaires

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum