Réforme des cotisations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réforme des cotisations

Message par Angèle le Jeu 11 Mai - 18:11

Pour un salarié, l'augmentation du net serait de l'ordre de 1,48% (-0.75-2.40+1.70%). C'est quand même pas le Pérou.


En revanche, pour les retraités qui perçoivent actuellement plus de 1.200,00€ nets par mois de retraite de base (ce plafond reste encore à définir), la diminution est de 1.70%. 


Sans compter que la csg s'applique aussi sur les placements.


Quand à l'exonération de la taxe d'habitation, ce n'est pas pour tout de suite.


[size=33]EMMANUEL MACRON : CE QUE VOUS GAGNERIEZ OU PERDRIEZ AVEC SA RÉFORME DES COTISATIONS[/size]
 
© REA
Tous droits réservés
Si la plupart des salariés sortiraient gagnant d'une suppression des cotisations chômage et maladie financée par une augmentation de la CSG, les retraités et les épargnants risquent d'en pâtir sérieusement.
C'est l'une des propositions phares d'Emmanuel Macron en vue de la présidentielle 2017 : supprimer les cotisations salariales pour le chômage et la maladie, afin d'augmenter la rémunération nette des salariés. Une mesure qui serait financée par une hausse de 1,7 point de la Contribution sociale généralisée (CSG).
>> Lire aussi : Les 7 points clés de "Révolution", le livre-programme d'Emmanuel Macron
Les cotisations salariales à l'assurance maladie représentent 0,75% du salaire brut, celles pour l'assurance chômage, 2,4% de ce même montant. Les supprimer entraînerait donc une augmentation de la fiche de paie équivalente à 3,15% du salaire brut. Mais dans le même temps, les salariés paieraient davantage de CSG. Celle-ci étant calculée sur 98,25% du salaire brut, une hausse de 1,7 point ferait grimper de 1,67% le montant de CSG à régler. Au final, le gain sur le salaire ne serait donc que de 1,48% pour un salarié classique.
Concrètement, pour un smicard, touchant 1.466,62 euros brut par mois en 2016, la suppression de la cotisation maladie représente une économie de 11 euros par mois, celle sur le chômage de 35,2 euros. La hausse de la CSG équivaut à 24,5 euros en moins. Le gain total serait donc de 21,7 euros par mois (35,2 + 11 – 24,5). Soit environ 260 euros par an. L'économie annuelle se chiffrerait à 533 euros pour une personne rémunérée 3.000 euros brut par mois, à 888 euros pour une autre touchant 5.000 euros brut.
Toutefois, cette économie serait bien moindre pour les très gros salaires. Les cotisations chômage ne sont en effet prélevées que jusqu'à un certain niveau de rémunération brute, équivalente à 4 fois le plafond de la Sécurité sociale, soit 12.872 euros par mois en 2016. La CSG, de son côté, est prélevée sur 100% du salaire au-delà de ce plafond. Du coup, à partir de 12.872 euros par mois l'économie se réduirait… et se transformerait même en perte au-delà d'un certain niveau.
>> QUIZ. 14 questions pour tout connaître d'Emmanuel Macron
Cette mesure affecterait aussi les retraités, qui paient la CSG (sauf les plus modestes d'entre eux) mais pas de cotisations chômage ou maladie (du moins pour la retraite de base). Certes, Emmanuel Macron a promis que cette augmentation de CSG ne toucherait pas les 40% de retraités aux plus petits revenus. Mais pour les autres, la hausse de 1,7 point de la CSG entraînerait une baisse équivalente de leur pension.
Autres perdants dans cette affaire, les gros épargnants, puisque la CSG pèse aussi sur les produits du capital. Une hausse de 1,7 point entraînerait là encore un surcroît d'imposition équivalent pour la plupart des revenus de placements (intérêts, revenus fonciers, plus-values…).
Evidemment, ces calculs ne donnent une vision que très partielle de l'impact du programme économique d'Emmanuel Macron : encore faudrait avoir une vision globale de ce projet, que le candidat distille pour le moment au goutte à goutte. Affaire à suivre, donc…

Thomas Le Bars
avatar

Angèle


Messages : 510
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme des cotisations

Message par Mig le Jeu 11 Mai - 18:24

Ben c'est pas le président qui gouverne ..ça sera le 1er ministre ..et on saura qui après les législatives Wink
avatar

Mig
Admin


Messages : 1648
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/12/2016

http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme des cotisations

Message par Angèle le Jeu 11 Mai - 19:33

Mig a écrit:Ben c'est pas le président qui gouverne ..ça sera le 1er ministre ..et on saura qui après les législatives Wink
Oui mais, même s'il a la majorité parlementaire, on va pas s'étouffer avec ça.  Mad 
Le 1er ministre, on saura lundi prochain et le gouvernement, mardi prochain.
avatar

Angèle


Messages : 510
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme des cotisations

Message par Mig le Jeu 11 Mai - 19:38

Angèle a écrit:
Mig a écrit:Ben c'est pas le président qui gouverne ..ça sera le 1er ministre ..et on saura qui après les législatives Wink
Oui mais, même s'il a la majorité parlementaire, on va pas s'étouffer avec ça.  Mad 
Le 1er ministre, on saura lundi prochain et le gouvernement, mardi prochain.
Oui mais peut-être provisoire
Ils vont encore bien jouer ...il reste 148 à investir ..il va surement prendre un 1er ministre de droite pour attirer 148 candidats de droite et avoir la majorité à l'assemblée ..y en a déjà 24 du PS
avatar

Mig
Admin


Messages : 1648
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/12/2016

http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme des cotisations

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum