Sans les politiques et sans les syndicats

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Jeu 29 Nov - 8:07

On ne reverra ça sans doute jamais. Des citoyens d'horizons très différents, d'accord sur un ras-le-bol général et généralisé. Les politiques et les syndicats doivent se tenir à l'écart : directement ou indirectement, ils sont à l'origine ou ont participé. 
Je comprendrais qu'un chef d'entreprise n'ait pas envie de défiler pour la CGT et une augmentation du SMIC qui ne constituerait qu'une fuite en avant si dans le même temps, on ne fait pas tout pour arrêter, voire annuler, les augmentations sauvages des dépenses contraintes. 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Jeu 29 Nov - 12:33

https://www.capital.fr/economie-politique/tarifs-de-lelectricite-tres-forte-hausse-en-vue-pour-fevrier-1317770

[size=31]TARIFS DE L’ÉLECTRICITÉ : TRÈS FORTE HAUSSE EN VUE POUR FÉVRIER 2019[/size]

Au 1er février 2019, le prix de l'électricité pourrait faire un bond de 2 à 4%. Une augmentation qui arrive au pire moment pour l'exécutif, en pleine mobilisation des gilets jaunes.



C'est une hausse dont l'exécutif se serait bien passé. La Commission de régulation de l'énergie doit bientôt transmettre à Bruno le Maire et François de Rugy sa proposition pour l'évolution des tarifs réglementés au 1er février. Et c'est une hausse de 3 à 4% qui devrait s'appliquer à plus de 25 millions de foyers français selon l'OpinionLe Parisien évoque quant à lui une augmentation de 2,3 % en 2019 et de 3,3 % en 2020 due à l'obligation pour EDF de revendre une partie de sa production nucléaire à ses concurrents. En tous les cas, on s'oriente vers une augmentation substantielle des prix.
Une hausse qui arrive au pire moment pour le gouvernement qui fait face à la grogne des gilets jaunes qui protestent déjà contre l'augmentation des taxes sur le litre d'essence et de diesel prévue....
Ça, c'est pour février. Et combien pour août ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Alpha le Jeu 29 Nov - 12:56

Angèle a écrit:https://www.capital.fr/economie-politique/tarifs-de-lelectricite-tres-forte-hausse-en-vue-pour-fevrier-1317770

[size=31]TARIFS DE L’ÉLECTRICITÉ : TRÈS FORTE HAUSSE EN VUE POUR FÉVRIER 2019[/size]

Au 1er février 2019, le prix de l'électricité pourrait faire un bond de 2 à 4%. Une augmentation qui arrive au pire moment pour l'exécutif, en pleine mobilisation des gilets jaunes.






C'est une hausse dont l'exécutif se serait bien passé. La Commission de régulation de l'énergie doit bientôt transmettre à Bruno le Maire et François de Rugy sa proposition pour l'évolution des tarifs réglementés au 1er février. Et c'est une hausse de 3 à 4% qui devrait s'appliquer à plus de 25 millions de foyers français selon l'OpinionLe Parisien évoque quant à lui une augmentation de 2,3 % en 2019 et de 3,3 % en 2020 due à l'obligation pour EDF de revendre une partie de sa production nucléaire à ses concurrents. En tous les cas, on s'oriente vers une augmentation substantielle des prix.
Une hausse qui arrive au pire moment pour le gouvernement qui fait face à la grogne des gilets jaunes qui protestent déjà contre l'augmentation des taxes sur le litre d'essence et de diesel prévue....
Ça, c'est pour février. Et combien pour août ?
Il revient à ma mémoire qu'en l'an de grâce 2002 me semble t'il, que les salariés d'EDF et de GDF luttaient avec leur syndicat CGT contre l'ouverture du capital et l'ouverture à la concurrence des entreprises et donc, leur privatisation au bout du compte. EDF et GDF n'existent plus en tant que telles.

Il revient à ma mémoire comme nous étions nombreux dans le mouvement d'action avec un pourcentage important de la population qui, à l'instar des gilets jaune d'aujourd'hui, soutenait notre combat que d'autres qualifiaient "combat d'arrière garde".

Ceux qui ouvraient le capital et souhaitaient la privatisation des entreprises avaient pour leitmotiv ceci: " l'ouverture du capital et l'ouverture à la concurrence est une bonne chose à l'avenir pour les clients car cela fera baisser les tarifs de l'électricité et du gaz".

Je rappelle pour mémoire qu'à l'époque, nous avions le prix du Kwh de ces énergies, le moins cher d'Europe.

La CGT à l'époque prédisait si le gouvernement et les directions arrivaient à leur fin, tout ce qu'il se passe depuis l'ouverture du capital et l'ouverture à la concurrence.

Cherchons (ensemble si vous le voulez bien) l'erreur!!!
avatar
Alpha

Dans le meilleur des forums depuis le : 05/07/2018
Messages : 2102
Age : 68
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Jeu 29 Nov - 13:39

Angèle a écrit:https://www.capital.fr/economie-politique/tarifs-de-lelectricite-tres-forte-hausse-en-vue-pour-fevrier-1317770

[size=31]TARIFS DE L’ÉLECTRICITÉ : TRÈS FORTE HAUSSE EN VUE POUR FÉVRIER 2019[/size]

Au 1er février 2019, le prix de l'électricité pourrait faire un bond de 2 à 4%. Une augmentation qui arrive au pire moment pour l'exécutif, en pleine mobilisation des gilets jaunes.








C'est une hausse dont l'exécutif se serait bien passé. La Commission de régulation de l'énergie doit bientôt transmettre à Bruno le Maire et François de Rugy sa proposition pour l'évolution des tarifs réglementés au 1er février. Et c'est une hausse de 3 à 4% qui devrait s'appliquer à plus de 25 millions de foyers français selon l'OpinionLe Parisien évoque quant à lui une augmentation de 2,3 % en 2019 et de 3,3 % en 2020 due à l'obligation pour EDF de revendre une partie de sa production nucléaire à ses concurrents. En tous les cas, on s'oriente vers une augmentation substantielle des prix.
Une hausse qui arrive au pire moment pour le gouvernement qui fait face à la grogne des gilets jaunes qui protestent déjà contre l'augmentation des taxes sur le litre d'essence et de diesel prévue....
Ça, c'est pour février. Et combien pour août ?

L'électricité, une des denrées les plus taxées en France, les taxes représentant un tiers du prix et étant unilatéralement décidées par l'Etat et les collectivités.
Pour la seule CSPE : CSPE : +650% depuis 2002. 
Et ne parlons pas de la CTA visant à prendre en charge les retraites de nabab des EDF qu'ils ont réussi à faire payer au pauvre pélerin à défaut d'empêcher l'ouverture au capital.
Bref, on ne peut pas toujours tout mettre sur le dos de la mondialisation...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Alpha le Jeu 29 Nov - 15:17

Chassons le naturel, il revient au galop!!!
avatar
Alpha

Dans le meilleur des forums depuis le : 05/07/2018
Messages : 2102
Age : 68
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Kristobal le Jeu 29 Nov - 16:41


""Bref, on ne peut pas toujours tout mettre sur le dos de la mondialisation…""





D'autant plus que la mondialisation est l'alibi de nos gouvernements successifs pour mener des politiques ultra libérales, dont les victimes sont le peuple, pas les riches et les patrons.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches » Victor Hugo
avatar
Kristobal

Dans le meilleur des forums depuis le : 04/01/2018
Messages : 4914

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Mig le Jeu 29 Nov - 18:39

Angèle a écrit:On ne reverra ça sans doute jamais. Des citoyens d'horizons très différents, d'accord sur un ras-le-bol général et généralisé. Les politiques et les syndicats doivent se tenir à l'écart : directement ou indirectement, ils sont à l'origine ou ont participé. 
Je comprendrais qu'un chef d'entreprise n'ait pas envie de défiler pour la CGT et une augmentation du SMIC qui ne constituerait qu'une fuite en avant si dans le même temps, on ne fait pas tout pour arrêter, voire annuler, les augmentations sauvages des dépenses contraintes. 
Et bien faut ça "en même temps " augmentation du smic et arrêter, voire annuler les augmentations ..mais je suis sûr que dans certains gilets jaunes ils ne seraient pas d'accord avec ça  Wink demandons à Edouard Leclerc, une petite augmentation du smic, ou non.. pour ses caissières ?   Wink
avatar
Mig
Admin

Dans le meilleur des forums depuis le : 11/12/2016
Messages : 12314

http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Lisa le Jeu 29 Nov - 18:40

Angèle a écrit:
Angèle a écrit:https://www.capital.fr/economie-politique/tarifs-de-lelectricite-tres-forte-hausse-en-vue-pour-fevrier-1317770

[size=31]TARIFS DE L’ÉLECTRICITÉ : TRÈS FORTE HAUSSE EN VUE POUR FÉVRIER 2019[/size]

Au 1er février 2019, le prix de l'électricité pourrait faire un bond de 2 à 4%. Une augmentation qui arrive au pire moment pour l'exécutif, en pleine mobilisation des gilets jaunes.












C'est une hausse dont l'exécutif se serait bien passé. La Commission de régulation de l'énergie doit bientôt transmettre à Bruno le Maire et François de Rugy sa proposition pour l'évolution des tarifs réglementés au 1er février. Et c'est une hausse de 3 à 4% qui devrait s'appliquer à plus de 25 millions de foyers français selon l'OpinionLe Parisien évoque quant à lui une augmentation de 2,3 % en 2019 et de 3,3 % en 2020 due à l'obligation pour EDF de revendre une partie de sa production nucléaire à ses concurrents. En tous les cas, on s'oriente vers une augmentation substantielle des prix.
Une hausse qui arrive au pire moment pour le gouvernement qui fait face à la grogne des gilets jaunes qui protestent déjà contre l'augmentation des taxes sur le litre d'essence et de diesel prévue....
Ça, c'est pour février. Et combien pour août ?

L'électricité, une des denrées les plus taxées en France, les taxes représentant un tiers du prix et étant unilatéralement décidées par l'Etat et les collectivités.
Pour la seule CSPE : CSPE : +650% depuis 2002. 
Et ne parlons pas de la CTA visant à prendre en charge les retraites de nabab des EDF qu'ils ont réussi à faire payer au pauvre pélerin à défaut d'empêcher l'ouverture au capital.
Bref, on ne peut pas toujours tout mettre sur le dos de la mondialisation...

Ben zut alors, je ne savais pas...  What a Face Sûr que "Contribution Tarifaire d’Acheminement ", c'est joliment appelé...  Smile

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lisa.
avatar
Lisa


Dans le meilleur des forums depuis le : 10/03/2018
Messages : 2519

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Lisa le Jeu 29 Nov - 18:48

Angèle a écrit:On ne reverra ça sans doute jamais. Des citoyens d'horizons très différents, d'accord sur un ras-le-bol général et généralisé. Les politiques et les syndicats doivent se tenir à l'écart : directement ou indirectement, ils sont à l'origine ou ont participé. 
Je comprendrais qu'un chef d'entreprise n'ait pas envie de défiler pour la CGT et une augmentation du SMIC qui ne constituerait qu'une fuite en avant si dans le même temps, on ne fait pas tout pour arrêter, voire annuler, les augmentations sauvages des dépenses contraintes. 


Voilà !  100% ok avec toi.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lisa.
avatar
Lisa


Dans le meilleur des forums depuis le : 10/03/2018
Messages : 2519

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par melu le Jeu 29 Nov - 18:56

Lisa a écrit:
Angèle a écrit:
Angèle a écrit:https://www.capital.fr/economie-politique/tarifs-de-lelectricite-tres-forte-hausse-en-vue-pour-fevrier-1317770

[size=31]TARIFS DE L’ÉLECTRICITÉ : TRÈS FORTE HAUSSE EN VUE POUR FÉVRIER 2019[/size]

Au 1er février 2019, le prix de l'électricité pourrait faire un bond de 2 à 4%. Une augmentation qui arrive au pire moment pour l'exécutif, en pleine mobilisation des gilets jaunes.












C'est une hausse dont l'exécutif se serait bien passé. La Commission de régulation de l'énergie doit bientôt transmettre à Bruno le Maire et François de Rugy sa proposition pour l'évolution des tarifs réglementés au 1er février. Et c'est une hausse de 3 à 4% qui devrait s'appliquer à plus de 25 millions de foyers français selon l'OpinionLe Parisien évoque quant à lui une augmentation de 2,3 % en 2019 et de 3,3 % en 2020 due à l'obligation pour EDF de revendre une partie de sa production nucléaire à ses concurrents. En tous les cas, on s'oriente vers une augmentation substantielle des prix.
Une hausse qui arrive au pire moment pour le gouvernement qui fait face à la grogne des gilets jaunes qui protestent déjà contre l'augmentation des taxes sur le litre d'essence et de diesel prévue....
Ça, c'est pour février. Et combien pour août ?

L'électricité, une des denrées les plus taxées en France, les taxes représentant un tiers du prix et étant unilatéralement décidées par l'Etat et les collectivités.
Pour la seule CSPE : CSPE : +650% depuis 2002. 
Et ne parlons pas de la CTA visant à prendre en charge les retraites de nabab des EDF qu'ils ont réussi à faire payer au pauvre pélerin à défaut d'empêcher l'ouverture au capital.
Bref, on ne peut pas toujours tout mettre sur le dos de la mondialisation...

Ben zut alors, je ne savais pas...  What a Face Sûr que "Contribution Tarifaire d’Acheminement ", c'est joliment appelé...  Smile

J'avais bien remarqué cette taxe mais jen'avais pas eu la curiosité de chercher à quoi elle correspondait..j'avais bêtement pensé que c'etait pour être sûr que le courant arriverait bien au compteur :-)
avatar
melu


Dans le meilleur des forums depuis le : 13/09/2018
Messages : 754
Localisation : ailleurs toujours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Jeu 29 Nov - 19:08

Kristobal a écrit:
""Bref, on ne peut pas toujours tout mettre sur le dos de la mondialisation…""





D'autant plus que la mondialisation est l'alibi de nos gouvernements successifs pour mener des politiques ultra libérales, dont les victimes sont le peuple, pas les riches et les patrons.
Et quand ce n'est pas la mondialisation, c'est l'Europe, bref toujours la faute aux autres.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Lisa le Jeu 29 Nov - 19:14

melu a écrit:
Lisa a écrit:
Angèle a écrit:

L'électricité, une des denrées les plus taxées en France, les taxes représentant un tiers du prix et étant unilatéralement décidées par l'Etat et les collectivités.
Pour la seule CSPE : CSPE : +650% depuis 2002. 
Et ne parlons pas de la CTA visant à prendre en charge les retraites de nabab des EDF qu'ils ont réussi à faire payer au pauvre pélerin à défaut d'empêcher l'ouverture au capital.
Bref, on ne peut pas toujours tout mettre sur le dos de la mondialisation...

Ben zut alors, je ne savais pas...  What a Face Sûr que "Contribution Tarifaire d’Acheminement ", c'est joliment appelé...  Smile

J'avais bien remarqué cette taxe mais jen'avais pas eu la curiosité de chercher à  quoi elle correspondait..j'avais bêtement pensé que c'etait pour être sûr  que le courant arriverait bien au compteur :-)

Je ne sais pas si tu es allée voir, mais c'est bien tordu le calcul. On nous facture 5% de 27% de je ne sais pas quoi... Mais c'est sûr qu'on paye ! Very Happy

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lisa.
avatar
Lisa


Dans le meilleur des forums depuis le : 10/03/2018
Messages : 2519

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par ancien le Jeu 29 Nov - 19:19

Oui Lisa , avec ou sans calcul c'est nous qui payons , une seule solution renverser Le Macro
avatar
ancien

Dans le meilleur des forums depuis le : 14/10/2018
Messages : 511

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par melu le Jeu 29 Nov - 19:23

Lisa a écrit:
melu a écrit:
Lisa a écrit:

Ben zut alors, je ne savais pas...  What a Face Sûr que "Contribution Tarifaire d’Acheminement ", c'est joliment appelé...  Smile

J'avais bien remarqué cette taxe mais jen'avais pas eu la curiosité de chercher à  quoi elle correspondait..j'avais bêtement pensé que c'etait pour être sûr  que le courant arriverait bien au compteur :-)

Je ne sais pas si tu es allée voir, mais c'est bien tordu le calcul. On nous facture 5% de 27% de je ne sais pas quoi... Mais c'est sûr qu'on paye ! Very Happy

Je viens de voir qu'en plus elleestsoumise à la tva...faut se pincer pour y croire..

https://www.fournisseurs-electricite.com/contribution-tarifaire-d-acheminement
avatar
melu


Dans le meilleur des forums depuis le : 13/09/2018
Messages : 754
Localisation : ailleurs toujours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Jeu 29 Nov - 19:30

melu a écrit:
Lisa a écrit:
Angèle a écrit:

L'électricité, une des denrées les plus taxées en France, les taxes représentant un tiers du prix et étant unilatéralement décidées par l'Etat et les collectivités.
Pour la seule CSPE : CSPE : +650% depuis 2002. 
Et ne parlons pas de la CTA visant à prendre en charge les retraites de nabab des EDF qu'ils ont réussi à faire payer au pauvre pélerin à défaut d'empêcher l'ouverture au capital.
Bref, on ne peut pas toujours tout mettre sur le dos de la mondialisation...

Ben zut alors, je ne savais pas...  What a Face Sûr que "Contribution Tarifaire d’Acheminement ", c'est joliment appelé...  Smile

J'avais bien remarqué cette taxe mais jen'avais pas eu la curiosité de chercher à  quoi elle correspondait..j'avais bêtement pensé que c'etait pour être sûr  que le courant arriverait bien au compteur :-)

Eh oui, un libellé bien trompeur pour ne pas rendre les EDF encore plus impopulaires :

https://bfmbusiness.bfmtv.com/emploi/cette-curieuse-petite-taxe-qui-finance-les-retraites-d-edf-et-gdf-868645.html

[size=50]Cette curieuse petite taxe qui finance les retraites d'EDF et GDF[/size]

Le tout récent rapport de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur les tarifs de l'électricité rappelle l'existence d'une taxe payée par les consommateurs de gaz et d'électricité qui finance de manière indolore le régime spécial de retraite des gaziers et des électriciens.

Ce ne sont que quelques lignes au détour du volumineux rapport de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur les tarifs de l'électricité qui vient d'être rendu public. Mais elles rappellent l'existence d'une taxe énigmatique qui apparaît en bas de toutes les factures de gaz et d'électricité: la Contribution tarifaire d'acheminement (CTA). 

Contrairement à ce pourrait laisser croire son nom, cette CTA ne sert pas à financer les réseaux d'acheminement du gaz et de l'électricité. Elle permet en fait de faire financer par les consommateurs les avantages des régimes de retraites des 145.000 retraités d'EDF, de GDF et de leurs filiales. Comme par exemple l'avantage résultant du calcul des pensions sur les 6 derniers mois de travail et non les 25 meilleurs années comme pour les salariés du privé. 

17 euros par an sur la facture EDF Créée en 2004 lorsque ces régimes ont été "adossés", c'est à dire intégrés, à la Caisse nationale d'assurance-vieillesse (CNAV) pour assurer leur suivie, la CTA est basée sur la puissance des compteurs et non sur la consommation d'énergie. Elle est prélevée par tous les fournisseurs, historiques ou "alternatifs". Et comme les autres éléments de la facture d'électricité ou de gaz, la TVA. Selon le rapport de la commission d'enquête parlementaire, une facture annuelle d'un "client résidentiel" d'EDF (c'est à dire au "tarif bleu") atteignait 787 euros en moyenne en 2014. Sur ce montant, la CTA était de 17 euros contre 291 euros de prix de l'électricité et 119 euros de TVA. 

Un quart du financement des retraites

Sur les 4,2 milliards d'euros de prestations versées annuellement aux électriciens et gaziers à la retraite et à leurs ayants droit, la CTA fournit plus d'1,2 milliard d'euros. Les cotisations de retraite patronales et salariales d'EDF et GDF-Suez rapportent donc un peu moins de 3 milliards d'euros par an. En d'autres termes, l'ensemble des abonnés au gaz et à l'électricité payent un quart des retraites.
En 2013, le gouvernement Ayrault avait décidé d'augmenter la CTA. Une hausse modeste représentant entre 1 et 5 euros par an sur une facture d'électricité. Mais cela a quand même permis de récupérer 160 millions d'euros supplémentaires par an.


Le problème est qu'en raison du solde démographique défavorable des régimes d'EDF et GDF (les cotisants seront moins nombreux), il faudra trouver dans les prochaines années de nouvelles ressources, sauf à remettre à plat l'ensemble des régimes spéciaux. Une nouvelle hausse de la CTA n'est donc pas à exclure!
Patrick Coquidé
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Jeu 29 Nov - 19:32

Lisa a écrit:
melu a écrit:
Lisa a écrit:

Ben zut alors, je ne savais pas...  What a Face Sûr que "Contribution Tarifaire d’Acheminement ", c'est joliment appelé...  Smile

J'avais bien remarqué cette taxe mais jen'avais pas eu la curiosité de chercher à  quoi elle correspondait..j'avais bêtement pensé que c'etait pour être sûr  que le courant arriverait bien au compteur :-)

Je ne sais pas si tu es allée voir, mais c'est bien tordu le calcul. On nous facture 5% de 27% de je ne sais pas quoi... Mais c'est sûr qu'on paye ! Very Happy
Et en plus, la CTA est soumise à la TVA. Une taxe sur la taxe, on croit rêver...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Jeu 29 Nov - 19:33

melu a écrit:
Lisa a écrit:
melu a écrit:

J'avais bien remarqué cette taxe mais jen'avais pas eu la curiosité de chercher à  quoi elle correspondait..j'avais bêtement pensé que c'etait pour être sûr  que le courant arriverait bien au compteur :-)

Je ne sais pas si tu es allée voir, mais c'est bien tordu le calcul. On nous facture 5% de 27% de je ne sais pas quoi... Mais c'est sûr qu'on paye ! Very Happy

Je viens de voir qu'en plus elleestsoumise à la tva...faut se lancer pur y croire..

https://www.fournisseurs-electricite.com/contribution-tarifaire-d-acheminement

Tè pardi, tant qu'à faire !!  Laughing
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Lisa le Jeu 29 Nov - 19:37

Angèle a écrit:
Lisa a écrit:
melu a écrit:

J'avais bien remarqué cette taxe mais jen'avais pas eu la curiosité de chercher à  quoi elle correspondait..j'avais bêtement pensé que c'etait pour être sûr  que le courant arriverait bien au compteur :-)



Je ne sais pas si tu es allée voir, mais c'est bien tordu le calcul. On nous facture 5% de 27% de je ne sais pas quoi... Mais c'est sûr qu'on paye ! Very Happy
Et en plus, la CTA est soumise à la TVA. Une taxe sur la taxe, on croit rêver...

En plus  !  On reçoit des factures et on ne sait même pas ce qu'on paye ! Il faut dénoncer tout ça  ! Ils nous prennent vraiment pour des cons !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lisa.
avatar
Lisa


Dans le meilleur des forums depuis le : 10/03/2018
Messages : 2519

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Jeu 29 Nov - 19:46

Mig a écrit:
Angèle a écrit:On ne reverra ça sans doute jamais. Des citoyens d'horizons très différents, d'accord sur un ras-le-bol général et généralisé. Les politiques et les syndicats doivent se tenir à l'écart : directement ou indirectement, ils sont à l'origine ou ont participé. 
Je comprendrais qu'un chef d'entreprise n'ait pas envie de défiler pour la CGT et une augmentation du SMIC qui ne constituerait qu'une fuite en avant si dans le même temps, on ne fait pas tout pour arrêter, voire annuler, les augmentations sauvages des dépenses contraintes. 
Et bien faut ça "en même temps " augmentation du smic et arrêter, voire annuler les augmentations ..mais je suis sûr que dans certains gilets jaunes ils ne seraient pas d'accord avec ça  Wink demandons à Edouard Leclerc, une petite augmentation du smic, ou non.. pour ses caissières ?   Wink

Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que ça donnerait si on passait le smic à 1.800,00€. Ça reviendrait à plus de 2.500€ par mois à l'employeur (et encore si on parle de 1.800 brut). T'imagines combien de baguettes le boulanger doit vendre avant de pouvoir gagner sa vie ? IL faut être réaliste.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Mig le Jeu 29 Nov - 20:30

Angèle a écrit:
Mig a écrit:
Angèle a écrit:On ne reverra ça sans doute jamais. Des citoyens d'horizons très différents, d'accord sur un ras-le-bol général et généralisé. Les politiques et les syndicats doivent se tenir à l'écart : directement ou indirectement, ils sont à l'origine ou ont participé. 
Je comprendrais qu'un chef d'entreprise n'ait pas envie de défiler pour la CGT et une augmentation du SMIC qui ne constituerait qu'une fuite en avant si dans le même temps, on ne fait pas tout pour arrêter, voire annuler, les augmentations sauvages des dépenses contraintes. 
Et bien faut ça "en même temps " augmentation du smic et arrêter, voire annuler les augmentations ..mais je suis sûr que dans certains gilets jaunes ils ne seraient pas d'accord avec ça  Wink demandons à Edouard Leclerc, une petite augmentation du smic, ou non.. pour ses caissières ?   Wink

Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que ça donnerait si on passait le smic à 1.800,00€. Ça reviendrait à plus de 2.500€ par mois à l'employeur (et encore si on parle de 1.800 brut). T'imagines combien de baguettes le boulanger doit vendre avant de pouvoir gagner sa vie ? IL faut être réaliste.
Ben oui mais comme j'ai dit "en même temps " qu'on annulerait les augmentations de taxe, impots ..sans ces augmentations il pourrait payer un peu plus le smic ..non  ? ...ou bien le smic est déjà trop haut  ?
Puis euhhhhhh le boulanger s'il bosse seul, et sa femme qui le vend  ...y a aucun problème avec le smic  Very Happy
Puis je pense aussi à Goshn..le pauvre s'il faut qu'il augmente le smic  Very Happy
avatar
Mig
Admin

Dans le meilleur des forums depuis le : 11/12/2016
Messages : 12314

http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Ornela le Jeu 29 Nov - 21:31

Angèle a écrit:On ne reverra ça sans doute jamais. Des citoyens d'horizons très différents, d'accord sur un ras-le-bol général et généralisé. Les politiques et les syndicats doivent se tenir à l'écart : directement ou indirectement, ils sont à l'origine ou ont participé. 
Je comprendrais qu'un chef d'entreprise n'ait pas envie de défiler pour la CGT et une augmentation du SMIC qui ne constituerait qu'une fuite en avant si dans le même temps, on ne fait pas tout pour arrêter, voire annuler, les augmentations sauvages des dépenses contraintes. 

Très juste, c'est une première, et on reverra pas çà de si tôt
avatar
Ornela

Dans le meilleur des forums depuis le : 26/07/2018
Messages : 805

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Invité le Ven 30 Nov - 1:13

Mig a écrit:
Angèle a écrit:
Mig a écrit:
Et bien faut ça "en même temps " augmentation du smic et arrêter, voire annuler les augmentations ..mais je suis sûr que dans certains gilets jaunes ils ne seraient pas d'accord avec ça  Wink demandons à Edouard Leclerc, une petite augmentation du smic, ou non.. pour ses caissières ?   Wink

Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que ça donnerait si on passait le smic à 1.800,00€. Ça reviendrait à plus de 2.500€ par mois à l'employeur (et encore si on parle de 1.800 brut). T'imagines combien de baguettes le boulanger doit vendre avant de pouvoir gagner sa vie ? IL faut être réaliste.
Ben oui mais comme j'ai dit "en même temps " qu'on annulerait les augmentations de taxe, impots ..sans ces augmentations il pourrait payer un peu plus le smic ..non  ? ...ou bien le smic est déjà trop haut  ?
Puis euhhhhhh le boulanger s'il bosse seul, et sa femme qui le vend  ...y a aucun problème avec le smic  Very Happy
Puis je pense aussi à Goshn..le pauvre s'il faut qu'il augmente le smic  Very Happy
Heuu, la femme du boulanger, elle bosse gratos ?  Shocked
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Mig le Ven 30 Nov - 1:59

Angèle a écrit:
Mig a écrit:
Angèle a écrit:
Mig a écrit:
Et bien faut ça "en même temps " augmentation du smic et arrêter, voire annuler les augmentations ..mais je suis sûr que dans certains gilets jaunes ils ne seraient pas d'accord avec ça  Wink demandons à Edouard Leclerc, une petite augmentation du smic, ou non.. pour ses caissières ?   Wink

Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que ça donnerait si on passait le smic à 1.800,00€. Ça reviendrait à plus de 2.500€ par mois à l'employeur (et encore si on parle de 1.800 brut). T'imagines combien de baguettes le boulanger doit vendre avant de pouvoir gagner sa vie ? IL faut être réaliste.
Ben oui mais comme j'ai dit "en même temps " qu'on annulerait les augmentations de taxe, impots ..sans ces augmentations il pourrait payer un peu plus le smic ..non  ? ...ou bien le smic est déjà trop haut  ?
Puis euhhhhhh le boulanger s'il bosse seul, et sa femme qui le vend  ...y a aucun problème avec le smic  Very Happy
Puis je pense aussi à Goshn..le pauvre s'il faut qu'il augmente le smic  Very Happy
Heuu, la femme du boulanger, elle bosse gratos ?  Shocked
Je ne sais pas ..mais je ne pense pas qu'il la paye au smic  Very Happy
Et puis il peut toujours lui payer un smic de 1800 € brut ..elle pourra toujours aider son mari avec cette grosse paie  Very Happy
avatar
Mig
Admin

Dans le meilleur des forums depuis le : 11/12/2016
Messages : 12314

http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Alpha le Ven 30 Nov - 8:26

Angèle a écrit:On ne reverra ça sans doute jamais. Des citoyens d'horizons très différents, d'accord sur un ras-le-bol général et généralisé. Les politiques et les syndicats doivent se tenir à l'écart : directement ou indirectement, ils sont à l'origine ou ont participé. 
Je comprendrais qu'un chef d'entreprise n'ait pas envie de défiler pour la CGT et une augmentation du SMIC qui ne constituerait qu'une fuite en avant si dans le même temps, on ne fait pas tout pour arrêter, voire annuler, les augmentations sauvages des dépenses contraintes. 
Il est très facile d'être d'accord sur le ras le bol général et généralisé. Le plus difficile étant de se mettre d'accord sur ce qu'il y a lieu de faire. Moi même, j'ai un ras le bol des politiques menées dans notre pays depuis plus de 30 ans.

Mais le chemin est encore long pour se mettre d'accord sur des objectifs communs et les faire aboutir.

Une preuve?? Tu parles des tarifs d'EDF qui vont encore augmenter.

J'essaie d'expliquer pourquoi nous en sommes arrivé là de la tarification et tu me sorts en réponse, un couplet anti syndical, anti CGT.

Le pire je trouve, c'est que tu ne tiens aucun compte des informations que j'apporte qui sont, que tu le veuilles ou pas, l'exacte réalité de ce qu'il s'est passé. C'est certainement cela qui te gène.

Pour moi, cela prouve que tu n'en à rien à foutre des tarifs de l'électricité ou d'autres tarifs. Seul t'importe de pouvoir dégueuler sur les avantages exorbitants des agents d'EDF et de GDF, de la SNCF, des fonctionnaires.
avatar
Alpha

Dans le meilleur des forums depuis le : 05/07/2018
Messages : 2102
Age : 68
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par fangio le Ven 30 Nov - 10:41

Angèle a écrit:
Mig a écrit:
Angèle a écrit:On ne reverra ça sans doute jamais. Des citoyens d'horizons très différents, d'accord sur un ras-le-bol général et généralisé. Les politiques et les syndicats doivent se tenir à l'écart : directement ou indirectement, ils sont à l'origine ou ont participé. 
Je comprendrais qu'un chef d'entreprise n'ait pas envie de défiler pour la CGT et une augmentation du SMIC qui ne constituerait qu'une fuite en avant si dans le même temps, on ne fait pas tout pour arrêter, voire annuler, les augmentations sauvages des dépenses contraintes. 
Et bien faut ça "en même temps " augmentation du smic et arrêter, voire annuler les augmentations ..mais je suis sûr que dans certains gilets jaunes ils ne seraient pas d'accord avec ça  Wink demandons à Edouard Leclerc, une petite augmentation du smic, ou non.. pour ses caissières ?   Wink

Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que ça donnerait si on passait le smic à 1.800,00€. Ça reviendrait à plus de 2.500€ par mois à l'employeur (et encore si on parle de 1.800 brut). T'imagines combien de baguettes le boulanger doit vendre avant de pouvoir gagner sa vie ? IL faut être réaliste.
l'augmentation du SMIC serait facilement compensable par une baisse des charges équivalente . on pourrait prendre ces charges sur le bénéfice (avant payement des dividendes  Wink ) . en plus d'augmenter le pouvoir d'achat des travailleurs , on redonnerait de la compétitivité a nos entreprises .

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
avatar
fangio


Dans le meilleur des forums depuis le : 26/01/2018
Messages : 2012
Age : 55
Localisation : franche comté

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans les politiques et sans les syndicats

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum