point de vue sur l'immigration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

point de vue sur l'immigration

Message par melusine le Mar 17 Avr - 15:01

● L'aide au développement alimente la migration

C'est l'une des conséquences du point qui vient d'être évoqué: contrairement à ce qui est régulièrement avancé, l'aide au développement ne limite pas l'immigration. Au contraire, elle la favorise, estime Stephen Smith. Selon lui, «les pays riches se tirent une balle dans le pied. En effet, du moins dans un premier temps, ils versent une prime à la migration en aidant des pays pauvres à atteindre le seuil de prospérité à partir duquel leurs habitants disposent des moyens pour partir et s'installer ailleurs. C'est l'aporie du ‘codéveloppement', qui vise à retenir les pauvres chez eux alors qu'il finance leur déracinement», écrit-il dans son ouvrage.

Très critique à l'égard du codéveloppement, il estime que celui-ci n'a pas provoqué de décollage dans les pays qui en bénéficient, contrairement à d'autres pays comme la Chine ou l'Inde, dont le dynamisme économique ne doit rien à ces politiques. «Les cyniques se consoleront à l'idée que l'aide a rarement fait advenir le développement mais, plus souvent, servi de ‘rente géopolitique' à des alliés dans l'arrière-cour mondiale» note-t-il.

● L'immigration ne comblera pas le déficit d'actifs en Europe

Stephen Smith conteste aussi l'idée selon laquelle l'«exportation» de main-d'oeuvre africaine puisse «codévelopper» la jeune Afrique et le Vieux Continent.

En Europe, la venue de migrants n'enrayera pas le déclin démographique, et ne sauvera pas le système de retraites et de Sécurité sociale fondé sur la solidarité intergénérationnelle. «Certes, les migrants adultes intégreraient la population active et contribueraient, à travers leurs cotisations, à financer le système des retraites, mais, compte tenu de leurs familles qui sont, en moyenne, plus nombreuses, le gain auprès des retraités serait compensé par le coût pour scolariser, former et soigner les enfants», écrit-il.

Parallèlement, Stephen Smith voit aussi les départs des jeunes Africains comme «une perte nette pour l'Afrique». En effet, ce sont généralement les jeunes les plus éduqués et les plus «débrouillards» qui tentent le voyage: «Pour partir, il faut des diplômes, un petit pactole, un esprit qui permette d'échapper à une vision étriquée. Ce sont donc les forces vives qui s'en vont», explique Stephen Smith.

L'article entier sur

http://www.lefigaro.fr/international/2018/04/16/01003-20180416ARTFIG00263-immigration-les-theses-a-rebours-de-stephen-smith-l-africaniste-cite-par-macron.php
<
avatar

melusine


Messages : 1283
Réputation : 288
Date d'inscription : 17/12/2017
Localisation : ailleurs toujours


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par cloudy le Mer 18 Avr - 9:48

oups ! tu vas te faire des amis !!
mais si on est un tant soi peu realiste, c est pas difficile a voir !!!

d abord beaucoup ne viennent pas pour bosser !!!

quand au pognon qu on leur donne , c est certainement pas dans les poches des plus pauvres qu il tombe !!!!
<
avatar

cloudy


Messages : 1197
Réputation : 190
Date d'inscription : 15/01/2018
Localisation : franche comte


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par Mig le Mer 18 Avr - 9:58

cloudy a écrit:

d abord beaucoup ne viennent pas pour bosser !!!

C'est à dire ? 
Tu peux en dire plus ?
<
avatar

Mig
Admin


Messages : 6550
Réputation : 813
Date d'inscription : 11/12/2016


http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par sargeltoujours le Mer 18 Avr - 10:11

bonjour
je crois que ce que Mélusine a mis est exact et ça me sape le moral
passssque je suis convaincu qu'il faut réduire au maximum l'immigration; et, les "fachos" n'ayant pas forcément un coeur de pierre je sais que ça peut sembler inhumain, même si nécessaire; et donc je (et beaucoup d'autres aussi) me dis qu'en contrepartie il faudra aider au développement là-bas pour qu'ils puissent y survivre, à condition de procréer un peu moins inconsciemment; mais "en même temps" comme dirait l'autre, on sait aussi que les aides sont de l'argent jeté dans un puits

conclusion: Mélusine, ste plait, après nous avoir mis le moral dans les chaussettes, trouve un truc pour nous redonner la forme, et passe quand même une bonne journée
<
avatar

sargeltoujours


Messages : 296
Réputation : 62
Date d'inscription : 08/12/2017
Localisation : isere


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par l'Apôtre le Mer 18 Avr - 19:25

sargeltoujours a écrit: je suis convaincu qu'il faut réduire au maximum l'immigration;
et, les "fachos" n'ayant pas forcément un coeur de pierre je sais que ça peut sembler inhumain

tu me rappel quelqu'un lol!


<
avatar

l'Apôtre


Messages : 132
Réputation : 48
Date d'inscription : 14/12/2017


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par Kristobal le Mer 18 Avr - 19:35

l'Apôtre a écrit:
sargeltoujours a écrit: je suis convaincu qu'il faut réduire au maximum l'immigration;
et, les "fachos" n'ayant pas forcément un coeur de pierre je sais que ça peut sembler inhumain

tu me rappel quelqu'un   lol!







Tu n'as n'a rien de plus récent ?

Et si les immigrés étaient catholiques tu dirais quoi  ?

_________________
                                                           
                                                  “ L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir. ” 
<
avatar

Kristobal


Messages : 1146
Réputation : 283
Date d'inscription : 04/01/2018


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par l'Apôtre le Mer 18 Avr - 20:34

Kristobal a écrit: tu dirais quoi  ?

que déjà à cette époque ,les socialistes ,traitaient le PCF de raciste, alcoolique ,etc ...
la boite  à insulte était ouverte ,
et comme disait Georges Marchais, "ils ne méritent que le mépris "

<
avatar

l'Apôtre


Messages : 132
Réputation : 48
Date d'inscription : 14/12/2017


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par cloudy le Jeu 19 Avr - 10:20

""
un comble quand on sait que nombre d’entre nous avons dû voter Macron pour éviter Le Pen…
https://blogs.mediapart.fr/accueil-de-merde/blog/170418/regardons-les-choses-en-face-le-fn-est-bien-en-marche


ben tant pis pour les gauchistes qui ont voté macron !!!! mdr
<
avatar

cloudy


Messages : 1197
Réputation : 190
Date d'inscription : 15/01/2018
Localisation : franche comte


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par cloudy le Jeu 19 Avr - 10:20

Mig a écrit:
cloudy a écrit:

d abord beaucoup ne viennent pas pour bosser !!!

C'est à dire ? 
Tu peux en dire plus ?

ne te fais pas plus naif  que tu ne l es !!! mdr

t as tres bien compris !!!!
<
avatar

cloudy


Messages : 1197
Réputation : 190
Date d'inscription : 15/01/2018
Localisation : franche comte


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par Mig le Jeu 19 Avr - 10:40

cloudy a écrit:
Mig a écrit:
cloudy a écrit:

d abord beaucoup ne viennent pas pour bosser !!!

C'est à dire ? 
Tu peux en dire plus ?

ne te fais pas plus naif  que tu ne l es !!! mdr

t as tres bien compris !!!!
Non non je veux savoir davantage ..allez ..l'encre ne coûte rien   Wink
<
avatar

Mig
Admin


Messages : 6550
Réputation : 813
Date d'inscription : 11/12/2016


http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par Mig le Jeu 19 Avr - 10:44

cloudy a écrit:""
un comble quand on sait que nombre d’entre nous avons dû voter Macron pour éviter Le Pen…
https://blogs.mediapart.fr/accueil-de-merde/blog/170418/regardons-les-choses-en-face-le-fn-est-bien-en-marche


ben tant pis pour les gauchistes qui ont voté macron !!!! mdr
Pas seulement des gauchistes ..d'autres de droite ont surement voté Macron pour ne pas avoir fifille ..à part ça ..le fn est satisfait de Collomb ? ou c'est pas assez  ?  Wink
<
avatar

Mig
Admin


Messages : 6550
Réputation : 813
Date d'inscription : 11/12/2016


http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par fangio le Ven 20 Avr - 8:29

de toutes les façons , ce n'est pas macron qui a gagné , mais le FN , qui a perdu ! un rat de laboratoire , aurait gagné contre elle .

_________________
l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
<
avatar

fangio


Messages : 1692
Réputation : -17
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 54
Localisation : franche comté


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par melusine le Ven 20 Avr - 11:16

Le minet a triomphé sans gloire
<
avatar

melusine


Messages : 1283
Réputation : 288
Date d'inscription : 17/12/2017
Localisation : ailleurs toujours


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par Sapeur Lipopète le Ven 20 Avr - 11:25

Faut pas tirer de conclusions hâtives et se poser les bonnes questions !
Que ferait-on si on était soumis à un régime dictatorial et militaire ? Que ferait-on si on n'avait aucun espoir d'avenir ? Que ferait-on devant une catastrophe climatique ?
<
avatar

Sapeur Lipopète


Messages : 242
Réputation : 37
Date d'inscription : 30/11/2017


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par melusine le Ven 20 Avr - 11:41

Sapeur Lipopète a écrit:Faut pas tirer de conclusions hâtives et se poser les bonnes questions !
Que ferait-on si on était soumis à un régime dictatorial et militaire ? Que ferait-on si on n'avait aucun espoir d'avenir ? Que ferait-on devant une catastrophe climatique ?

P't 'être pas dictatorial ,mais pour Le moins obtus et autoritarisme , le minet, et pour ce qui est de la liberté d'opinions.. elle se réduit comme peau de chagrin..
<
avatar

melusine


Messages : 1283
Réputation : 288
Date d'inscription : 17/12/2017
Localisation : ailleurs toujours


Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par Mig le Ven 20 Avr - 11:58

Sapeur Lipopète a écrit:Faut pas tirer de conclusions hâtives et se poser les bonnes questions !
Que ferait-on si on était soumis à un régime dictatorial et militaire ? Que ferait-on si on n'avait aucun espoir d'avenir ? Que ferait-on devant une catastrophe climatique ?
Possible ..comme dans le film "le jour d'après " 

Dans l’Atlantique Nord, l’équilibre de la Circulation méridienne de retournement Atlantique (Amoc) est altéré par le réchauffement climatique. Les températures et les pluies, en Europe comme au Sahel, pourraient être bouleversées.


  •  

     Gulf stream : les courants changent d’ère



Approcherait-on du scénario catastrophe du film le Jour d’après, sorti en 2004 ? La modification des courants marins qui influencent la météo en Europe comme en Amérique du Nord est un effet redouté du bouleversement climatique en cours. Un point de bascule majeur, c’est-à-dire l’un de ces changements abrupts et irréversibles du climat qui menacent la survie même de l’humanité. Or deux études récentes établissent que ce phénomène est bel et bien enclenché, avec des conséquences tangibles. Il pourrait s’accentuer et devenir dramatique.

Pourquoi est-il menacé ?


L’océan est en mouvement perpétuel. Et ces courants transportant chaleur, carbone, oxygène et nutriments régulent le climat planétaire. Ainsi, la Circulation méridienne de retournement Atlantique (Amoc), que beaucoup appellent à tort le Gulf Stream, participe au climat tempéré européen. Rectifions d’abord les nombreuses fausses informations qui se propagent à son sujet. Les vents d’altitude qui se déplacent d’ouest en est sur la planète sont la principale cause de la différence de climat entre Madrid et New York, pourtant à la même latitude, et non pas le Gulf Stream. Autre idée reçue, ce dernier serait un système de courants océaniques qui circulent dans l’Atlantique Nord, le long des littoraux américains, d’Europe de l’Ouest jusqu’aux mers nordiques de Scandinavie, d’Islande et du Groënland. Faux, cet ensemble s’appelle l’Amoc. Le Gulf Stream est en réalité un puissant courant très localisé le long des côtes de la Floride, qui fait partie de l’Amoc. Ce dernier fonctionne grâce à un équilibre fragile entre les températures et la salinité des eaux. Un équilibre bouleversé par le changement climatique provoqué par les activités humaines. Deux études publiées la semaine dernière dans la revue scientifique Nature apportent de nouveaux éléments sur ce phénomène. La première, réalisée par l’Institut de Potsdam pour la recherche sur l’impact du climat, conclut que l’Amoc serait déjà en train de ralentir. Cela depuis les années 50. «Nous avons détecté un phénomène de refroidissement des eaux au sud du Groënland [aussi appelé la tache froide, ndlr] avec, en parallèle, un réchauffement inhabituel le long de la côte nord-américaine, explique une des auteurs de l’étude, Levke Caesar. C’est l’empreinte de l’affaiblissement de ces courants océaniques.» La seconde publication complète ces résultats. Son auteur principal, David Thornalley, de l’University College de Londres, a réussi à simuler l’intensité de l’Amoc au cours des mille cinq cents dernières années, grâce à l’étude de petits sédiments déplacés par les courants de profondeur. Conclusion : l’Amoc s’est affaiblie depuis 1850, jusqu’à atteindre un record.


Pourquoi ce ralentissement ?


Si le système de courants océaniques dans l’Atlantique Nord (Amoc) va, ou est en train de s’affaiblir, ce n’est pas sous l’influence d’un seul facteur. Il y a tout d’abord un phénomène naturel de variations de ces courants. Le changement climatique provoqué par les humains vient l’exacerber. «Selon un scénario climatique de "business as usual", c’est-à-dire sans diminution importante des émissions de gaz à effet de serre d’ici la fin du siècle, un ensemble de 27 modèles climatiques prévoit en moyenne une baisse de l’intensité de l’Amoc de l’ordre d’un tiers, détaille Didier Swingedouw, chercheur au CNRS, à l’université de Bordeaux et spécialiste de l’influence du climat sur ces courants marins. Dans certains de ces modèles, ces changements sont bien plus importants, jusqu’à 70 %-80 % de diminution.» Et ces modèles ne prennent pas en compte la fonte des glaces au Groënland. Cet écoulement glaciaire dans tout l’Arctique participe au ralentissement de l’Amoc. De même que la hausse des températures globales à la surface des océans due au réchauffement climatique. Explications.
Dans deux régions de l’Atlantique Nord - la mer du Labrador et les mers nordiques -, l’Amoc réalise une convection en hiver, c’est-à-dire la plongée des eaux de surface à 1 000-2 000 mètres de profondeur qui repartent vers le Sud. Ce retournement est permis car ces eaux de surface, plus denses, sont plus salées et plus froides. Or elles devraient se réchauffer, dans les prochaines décennies, et perdre en salinité avec la hausse des précipitations prévues dans la région sous l’influence du changement climatique et l’afflux d’eau douce causé par la fonte des glaces.

Déjà des conséquences ?


L’affaiblissement de l’Amoc «pourrait déjà avoir un impact sur la météo en Europe», conclut la première étude. Car un temps froid dans l’Atlantique subarctique «est corrélé à des températures élevées en été en Europe. La vague de chaleur qui a frappé le continent en 2015 a été liée à la "tache froide" », expliquent les chercheurs. Ce ralentissement de l’Amoc a d’autres conséquences dans l’hémisphère Nord. Les scientifiques soulignent qu’il a été associé à une hausse supérieure à la moyenne de la montée du niveau de l’océan sur la Côte Est des Etats-Unis, ainsi qu’à une sécheresse accrue au Sahel. Mais «pour évaluer les impacts à court et long termes, l’amplitude du ralentissement joue beaucoup et il existe une forte incertitude à ce niveau», remarque Didier Swingedouw. Pour David Thornalley, «déterminer le comportement futur de l’Amoc dépendra de la compréhension de sa sensibilité à des facteurs extérieurs tels que l’afflux d’eau douce [par la fonte des glaces et l’augmentation des précipitations, ndlr], et de la façon dont ces facteurs vont varier ou s’accroître». Les deux études parues dans Natureinsistent sur la nécessité de poursuivre les recherches sur les altérations de l’Amoc et sur «son rôle dans les changements climatiques», tant l’enjeu est majeur. «L’Amoc est l’un des "points de bascule" bien documentés du système climatique», pointent les auteurs de la première publication. Or les scientifiques ignorent encore à quelle échéance ce point de bascule sera atteint, ce qu’ils jugent «très inquiétant». David Thornalley s’alarme aussi de «l’impact dramatique» que pourrait avoir la modification des courants océaniques en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest.

Que se passerait-il en cas d’aggravation ?


Les simulations suggèrent qu’un affaiblissement de l’Amoc pourrait devenir la cause principale des modifications de la circulation atmosphérique estivale en l’Europe de l’Ouest et pourrait renforcer l’activité des tempêtes sur le continent, expliquent les chercheurs de la première étude. La deuxième, elle, insiste sur le fait qu’un ralentissement abrupt de l’Amoc «pourrait déclencher une multitude de bouleversements globaux, dont une montée rapide du niveau des océans, des changements dans la distribution des pluies, une aridification de certaines régions et des hivers glaciaux en Europe de l’Ouest».
Un ralentissement marqué «provoquerait un refroidissement de l’Atlantique Nord, qui serait cependant a priori plus faible en absolu que le réchauffement climatique induit par les gaz à effet de serre,précise Didier Swingedouw. Cela entraînerait une modulation du réchauffement, surtout en hiver, où l’on pourrait enregistrer une augmentation du nombre de tempêtes. Une diminution de l’Amoc pourrait selon certains modèles encore amplifier les vagues de chaleur estivales». Le chercheur du CNRS évalue aussi la hausse du niveau des océans à une dizaine de centimètres des deux côtés de l’Atlantique, en plus de la hausse liée aux autres effets du réchauffement climatique. Pour lui, la principale conséquence et la mieux établie factuellement est la migration vers le sud des précipitations de mousson en Afrique de l’Ouest. «Cela accentuerait la désertification du Sahel et y diminuerait les rendements de cultures vivrières, estime-t-il. Plusieurs millions de personnes pourraient être touchées, dont beaucoup seraient poussées à la migration pour survivre, augmentant ainsi le nombre des réfugiés climatiques.»
Mais ce n’est pas tout. Selon le fonds de recherche européen Atlas, qui a aussi participé aux études, la pêche commerciale pourrait être affectée et certaines régions manqueraient d’eaux riches en oxygène. «Un affaiblissement de l’Amoc peut conduire à des hausses ou des baisses de températures de plusieurs degrés, affectant certaines espèces de poissons importantes pour l’homme, ainsi que la quantité de plancton, de poissons, d’oiseaux et de baleines», estime-t-il. De plus, comme ces courants marins jouent aussi un rôle important dans l’absorption du dioxyde de carbone (CO2), leur ralentissement «pourrait conduire à l’accumulation de davantage de CO2 dans l’atmosphère», souligne la deuxième étude. Et donc à une aggravation du changement climatique. Bref, à un cercle vicieux.
Coralie Schaub Aude Massiot



Je vois déjà cloudy et melu ..demander asile aux pays du Maghreb  Very Happy
<
avatar

Mig
Admin


Messages : 6550
Réputation : 813
Date d'inscription : 11/12/2016


http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue sur l'immigration

Message par Contenu sponsorisé

<

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum