théma

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Jeu 12 Avr - 18:50

fangio a écrit:dans tout les cas c'est pareil , une sarl n'aurait aucun avantage a faire moins de bénéfice .
Mais dites moi quel intérêt elle aurait dans ce cas? sauf si elle a des investissements à faire rapidement,? mais bon, je ne vais pas discuter des jours sur un sujet qui ne se fera pas! je sais que c'est votre rêve et celui des gens de gauche ou extrème gauche! prendre aux riches pour distribuer aux autres!
<

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Mig le Jeu 12 Avr - 18:53

Maréaction a écrit:
Mig a écrit:
Maréaction a écrit:
Mig a écrit:
C'était quand ? il y a 50 ans ?  Very Happy
Pas du tout, il doit y avoir 5/6 ans maxi! et les sources sont sures!
Et ça a un rapport avec le RU ?  Very Happy
Effectivement, un rapport justement pour les contrôles des dépenses ce que je répondais à Fangio! et hop vous l'avez encore ouverte pour rien, tellement presser à essayer de me faire passer pour dingue, que vous ne prenez même pas la peine de lire ! pauvre Mig, vous devriez vraiment consulter, autant de hargne n'est vraiment pas normal!

PS je viens de pousser la gentillesse (que ne ferais je pas pour vous) de grossir et de mettre en rouge, la partie intéressée
Ben les bureaux ça n'a rien à voir avec le RU  Very Happy
S'il y a mal façon, corruption ..ça intéresse les gendarmes ..pas le RU  Very Happy
<
avatar

Mig
Admin


Messages : 11165
Date d'inscription : 11/12/2016


http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Mig le Jeu 12 Avr - 18:57

Maréaction a écrit:
fangio a écrit:dans tout les cas c'est pareil , une sarl n'aurait aucun avantage a faire moins de bénéfice .
Mais dites moi quel intérêt elle aurait dans ce cas? sauf si elle a des investissements à faire rapidement,? mais bon, je ne vais pas discuter des jours sur un sujet qui ne se fera pas! je sais que c'est votre rêve et celui des gens de gauche ou extrème gauche! prendre aux riches pour distribuer aux autres!..pauvres !
Ben quoi on pourra tous avoir un mobil-home/ P2...c'est bien non  ?  Very Happy
<
avatar

Mig
Admin


Messages : 11165
Date d'inscription : 11/12/2016


http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par fangio le Jeu 12 Avr - 18:58

vous vous trompez , c'est les gens de droite qui sont a l'initiative , la gauche a repris le sujet après . je crois même que les premiers a en parler en France , sont le medef . et bien sur que cela se fera , c'est la seule solution . a moins que vous en ayez une autre . Very Happy

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
<
avatar

fangio


Messages : 1837
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 55
Localisation : franche comté


Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Angèle le Jeu 12 Avr - 19:22

melusine a écrit:Dans la 2ème partie de son ouvrage « La nuit des Temps » paru en 1968, l’écrivain de science-fiction et journaliste René Barjavel décrit une société utopique dont les membres se voient verser l’équivalent d’un revenu de base en droit de tirage sur les ressources.

Il avait bien analysé que notre productivité serait telle qu’on pourrait séparer le travail et revenu en répartissant les richesses sous la forme d’un revenu de base pour tous. La seule limite qu’il ait trouvée et explorée dans son roman, est l’exigence de l’universalité d’un tel processus car la civilisation qui n’appliquerait pas cette organisation jalouserait et menacerait l’autre. Dans le texte ci-dessous, Eléa, un de ses personnages, a été retrouvée dans un vaisseau caché dans les glaces. Elle raconte comment était organisée sa société :
Chaque vivant de Gondawa recevait chaque année une partie égale de crédit, calculée d’après la production totale des usines silencieuses. Ce crédit était inscrit à son compte géré par l’ordinateur central. Il était largement suffisant pour lui permettre de vivre et de profiter de tout ce que la société pouvait lui offrir.

Chaque fois qu’un Gonda désirait quelque chose de nouveau, des vêtements, un voyage, des objets, il payait avec sa clé. Il pliait le majeur, enfonçait sa clé dans un emplacement prévu à cet effet et son compte, à l’ordinateur, était aussitôt diminué de la valeur de la marchandise ou du service demandés. Certains citoyens, d’une qualité exceptionnelle, tel Coban, directeur de l’Université, recevaient un crédit supplémentaire.



Mais il ne leur servait pratiquement à rien, un très petit nombre de Gondas parvenant à épuiser leur crédit annuel. Pour éviter l’accumulation des possibilités de paiement entre les mêmes mains, ce qui restait des crédits était automatiquement annulé à la fin de chaque année. Il n’y avait pas de pauvres, il n’y avait pas de riches, il n’y avait que des citoyens qui pouvaient obtenir tous les biens qu’ils désiraient.

Le système de la clé permettait de distribuer la richesse nationale en respectant à la fois l’égalité des droits des Gondas, et l’inégalité de leurs natures, chacun dépensant son crédit selon ses goûts et ses besoins.

Une fois construites et mises en marche, les usines fonctionnaient sans main-d’œuvre et avec leur propre cerveau. Elles ne dispensaient pas les hommes de tout travail, car si elles assuraient la production, il restait à accomplir les tâches de la main et de l’intelligence. Chaque Gonda devait au travail la moitié d’une journée tous les cinq jours, ce temps pouvant être réparti par fragments.

Il pouvait, s’il le désirait, travailler davantage. Il pouvait, s’il voulait, travailler moins ou pas du tout. Le travail n’était pas rétribué. Celui qui choisissait de moins travailler voyait son crédit diminué d’autant. A celui qui choisissait de ne pas travailler du tout, il restait de quoi subsister et s’offrir un minimum de superflu.
Très intéressant, même si on ne connaît pas le processus qui amène cette société à cet endroit.

Barjavel soulève cependant le problème que présenterait une telle société face à d'autres qui continueraient à fonctionner sur l'ancien mode. J'imagine le raz-de-marée humain qu'engendrerait un tel système... Shocked
<
avatar

Angèle


Messages : 1239
Date d'inscription : 08/04/2017


Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par fangio le Jeu 12 Avr - 20:18

il suffit de le réserver aux nationaux .

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
<
avatar

fangio


Messages : 1837
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 55
Localisation : franche comté


Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Jeu 12 Avr - 22:02

Mais si ça arrivera , mais par la force , car malheureusement , les gros riches n'ont peur que de ça .
<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Jeu 12 Avr - 23:30

Angèle a écrit:
melusine a écrit:Dans la 2ème partie de son ouvrage « La nuit des Temps » paru en 1968, l’écrivain de science-fiction et journaliste René Barjavel décrit une société utopique dont les membres se voient verser l’équivalent d’un revenu de base en droit de tirage sur les ressources.

Il avait bien analysé que notre productivité serait telle qu’on pourrait séparer le travail et revenu en répartissant les richesses sous la forme d’un revenu de base pour tous. La seule limite qu’il ait trouvée et explorée dans son roman, est l’exigence de l’universalité d’un tel processus car la civilisation qui n’appliquerait pas cette organisation jalouserait et menacerait l’autre. Dans le texte ci-dessous, Eléa, un de ses personnages, a été retrouvée dans un vaisseau caché dans les glaces. Elle raconte comment était organisée sa société :
Chaque vivant de Gondawa recevait chaque année une partie égale de crédit, calculée d’après la production totale des usines silencieuses. Ce crédit était inscrit à son compte géré par l’ordinateur central. Il était largement suffisant pour lui permettre de vivre et de profiter de tout ce que la société pouvait lui offrir.

Chaque fois qu’un Gonda désirait quelque chose de nouveau, des vêtements, un voyage, des objets, il payait avec sa clé. Il pliait le majeur, enfonçait sa clé dans un emplacement prévu à cet effet et son compte, à l’ordinateur, était aussitôt diminué de la valeur de la marchandise ou du service demandés. Certains citoyens, d’une qualité exceptionnelle, tel Coban, directeur de l’Université, recevaient un crédit supplémentaire.



Mais il ne leur servait pratiquement à rien, un très petit nombre de Gondas parvenant à épuiser leur crédit annuel. Pour éviter l’accumulation des possibilités de paiement entre les mêmes mains, ce qui restait des crédits était automatiquement annulé à la fin de chaque année. Il n’y avait pas de pauvres, il n’y avait pas de riches, il n’y avait que des citoyens qui pouvaient obtenir tous les biens qu’ils désiraient.

Le système de la clé permettait de distribuer la richesse nationale en respectant à la fois l’égalité des droits des Gondas, et l’inégalité de leurs natures, chacun dépensant son crédit selon ses goûts et ses besoins.

Une fois construites et mises en marche, les usines fonctionnaient sans main-d’œuvre et avec leur propre cerveau. Elles ne dispensaient pas les hommes de tout travail, car si elles assuraient la production, il restait à accomplir les tâches de la main et de l’intelligence. Chaque Gonda devait au travail la moitié d’une journée tous les cinq jours, ce temps pouvant être réparti par fragments.

Il pouvait, s’il le désirait, travailler davantage. Il pouvait, s’il voulait, travailler moins ou pas du tout. Le travail n’était pas rétribué. Celui qui choisissait de moins travailler voyait son crédit diminué d’autant. A celui qui choisissait de ne pas travailler du tout, il restait de quoi subsister et s’offrir un minimum de superflu.
Très intéressant, même si on ne connaît pas le processus qui amène cette société à cet endroit.

Barjavel soulève cependant le problème que présenterait une telle société face à d'autres qui continueraient à fonctionner sur l'ancien mode. J'imagine le raz-de-marée humain qu'engendrerait un tel système... Shocked




Voilà, ça ne pourrait fonctionner qu'à l'échelle planétaire, ne serait-ce que parce qu'un seul pays au milieu des autres qui continueraient à maintenir les règles commerciales existantes serait plombé
D'autre part ,il serait étonnant que les plus riches renoncent à leur magot pour faire le bonheur des autres
<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Ven 13 Avr - 8:02

Mig a écrit:
Maréaction a écrit:
fangio a écrit:dans tout les cas c'est pareil , une sarl n'aurait aucun avantage a faire moins de bénéfice .
Mais dites moi quel intérêt elle aurait dans ce cas? sauf si elle a des investissements à faire rapidement,? mais bon, je ne vais pas discuter des jours sur un sujet qui ne se fera pas! je sais que c'est votre rêve et celui des gens de gauche ou extrème gauche! prendre aux riches pour distribuer aux autres!..pauvres !
Ben quoi on pourra tous avoir un mobil-home/ P2...c'est bien non  ?  Very Happy
Vraiment si le ridicule tuait vous seriez mort! maintenant, rien ne vous empêche d'acheter le même mobil-hom! il y en n'a à vendre par chez nous!
<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Ven 13 Avr - 8:03

ancien a écrit:Mais si ça arrivera , mais par la force , car malheureusement , les gros riches n'ont peur que de ça .
Mais non, les gros riches partent et partiront! il ne restera que la classe moyenne et les pauvres!
<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par fangio le Ven 13 Avr - 8:34

melusine a écrit:
Angèle a écrit:
melusine a écrit:Dans la 2ème partie de son ouvrage « La nuit des Temps » paru en 1968, l’écrivain de science-fiction et journaliste René Barjavel décrit une société utopique dont les membres se voient verser l’équivalent d’un revenu de base en droit de tirage sur les ressources.

Il avait bien analysé que notre productivité serait telle qu’on pourrait séparer le travail et revenu en répartissant les richesses sous la forme d’un revenu de base pour tous. La seule limite qu’il ait trouvée et explorée dans son roman, est l’exigence de l’universalité d’un tel processus car la civilisation qui n’appliquerait pas cette organisation jalouserait et menacerait l’autre. Dans le texte ci-dessous, Eléa, un de ses personnages, a été retrouvée dans un vaisseau caché dans les glaces. Elle raconte comment était organisée sa société :
Chaque vivant de Gondawa recevait chaque année une partie égale de crédit, calculée d’après la production totale des usines silencieuses. Ce crédit était inscrit à son compte géré par l’ordinateur central. Il était largement suffisant pour lui permettre de vivre et de profiter de tout ce que la société pouvait lui offrir.

Chaque fois qu’un Gonda désirait quelque chose de nouveau, des vêtements, un voyage, des objets, il payait avec sa clé. Il pliait le majeur, enfonçait sa clé dans un emplacement prévu à cet effet et son compte, à l’ordinateur, était aussitôt diminué de la valeur de la marchandise ou du service demandés. Certains citoyens, d’une qualité exceptionnelle, tel Coban, directeur de l’Université, recevaient un crédit supplémentaire.



Mais il ne leur servait pratiquement à rien, un très petit nombre de Gondas parvenant à épuiser leur crédit annuel. Pour éviter l’accumulation des possibilités de paiement entre les mêmes mains, ce qui restait des crédits était automatiquement annulé à la fin de chaque année. Il n’y avait pas de pauvres, il n’y avait pas de riches, il n’y avait que des citoyens qui pouvaient obtenir tous les biens qu’ils désiraient.

Le système de la clé permettait de distribuer la richesse nationale en respectant à la fois l’égalité des droits des Gondas, et l’inégalité de leurs natures, chacun dépensant son crédit selon ses goûts et ses besoins.

Une fois construites et mises en marche, les usines fonctionnaient sans main-d’œuvre et avec leur propre cerveau. Elles ne dispensaient pas les hommes de tout travail, car si elles assuraient la production, il restait à accomplir les tâches de la main et de l’intelligence. Chaque Gonda devait au travail la moitié d’une journée tous les cinq jours, ce temps pouvant être réparti par fragments.

Il pouvait, s’il le désirait, travailler davantage. Il pouvait, s’il voulait, travailler moins ou pas du tout. Le travail n’était pas rétribué. Celui qui choisissait de moins travailler voyait son crédit diminué d’autant. A celui qui choisissait de ne pas travailler du tout, il restait de quoi subsister et s’offrir un minimum de superflu.
Très intéressant, même si on ne connaît pas le processus qui amène cette société à cet endroit.

Barjavel soulève cependant le problème que présenterait une telle société face à d'autres qui continueraient à fonctionner sur l'ancien mode. J'imagine le raz-de-marée humain qu'engendrerait un tel système... Shocked




Voilà,  ça ne pourrait fonctionner qu'à  l'échelle planétaire,  ne serait-ce que parce qu'un seul pays au milieu des autres qui continueraient à maintenir les règles commerciales existantes serait plombé
D'autre part ,il serait étonnant  que les plus riches renoncent à  leur magot pour faire le bonheur des autres
non , les règles commerciales peuvent rester les mêmes , celui qui adopte le RU aura un sérieux avantage sur les autres , puisque que le prix de sa main d’œuvre baisera .  les essais qui ont et continu d’être fait , le sont a petite échelle , et dans le contexte du pays . les nouveau arrivant ne sont pas éligible , mais profite quand même de l’essor économique .

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
<
avatar

fangio


Messages : 1837
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 55
Localisation : franche comté


Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par fangio le Ven 13 Avr - 8:37

Maréaction a écrit:
ancien a écrit:Mais si ça arrivera , mais par la force , car malheureusement , les gros riches n'ont peur que de ça .
Mais non, les gros riches partent et partiront! il ne restera que la classe moyenne et les pauvres!
tant mieux , on gagnera 80 % de richesse . et avec une production accrue , on va se faire des couilles en or !  Very Happy

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
<
avatar

fangio


Messages : 1837
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 55
Localisation : franche comté


Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Mig le Ven 13 Avr - 9:13

Maréaction a écrit:
Mig a écrit:
Maréaction a écrit:
fangio a écrit:dans tout les cas c'est pareil , une sarl n'aurait aucun avantage a faire moins de bénéfice .
Mais dites moi quel intérêt elle aurait dans ce cas? sauf si elle a des investissements à faire rapidement,? mais bon, je ne vais pas discuter des jours sur un sujet qui ne se fera pas! je sais que c'est votre rêve et celui des gens de gauche ou extrème gauche! prendre aux riches pour distribuer aux autres!..pauvres !
Ben quoi on pourra tous avoir un mobil-home/ P2...c'est bien non  ?  Very Happy
Vraiment si le ridicule tuait vous seriez mort! maintenant, rien ne vous empêche d'acheter le même mobil-hom! il y en n'a à vendre par chez nous!
J'attend le RU ..mais j'en veut pas par "chez toi"   Very Happy..je voudrais pas que ton petit chien chien fasse caca devant ma porte  roule
<
avatar

Mig
Admin


Messages : 11165
Date d'inscription : 11/12/2016


http://forum-moins.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Ven 13 Avr - 10:08

Mig a écrit:
Maréaction a écrit:
Mig a écrit:
Ben quoi on pourra tous avoir un mobil-home/ P2...c'est bien non  ?  Very Happy
Vraiment si le ridicule tuait vous seriez mort! maintenant, rien ne vous empêche d'acheter le même mobil-hom! il y en n'a à vendre par chez nous!
J'attend le RU ..mais j'en veut pas par "chez toi"   Very Happy..je voudrais pas que ton petit chien chien fasse caca devant ma porte  roule
Soyez rassuré, d'une à notre étage il n'y en n'a jamais à vendre, et mon chien, n'aimerait pas votre odeur, doc fuirait votre porte, sans oublier que lui est bien éduqué, et ne pense pas à se venger en faisant ses besoins devant chez vous, trop peur de se salir les pattes en plus
<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Ven 13 Avr - 10:10

fangio a écrit:il suffit de le réserver aux nationaux .

Il y aura toujours des illuminés pour crier à la discrimination et obtenir de la part d'une cour d'injustice quelconque,
gain de cause
<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Ven 13 Avr - 10:17

melusine a écrit:
fangio a écrit:il suffit de le réserver aux nationaux .

Il y aura toujours des illuminés pour crier à  la discrimination et obtenir de la part d'une cour d'injustice quelconque,
gain de cause
Vous avez raison, nos lois ne nous le permettant pas!
<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Ven 13 Avr - 11:13

fangio a écrit:
melusine a écrit:
Angèle a écrit:
Très intéressant, même si on ne connaît pas le processus qui amène cette société à cet endroit.

Barjavel soulève cependant le problème que présenterait une telle société face à d'autres qui continueraient à fonctionner sur l'ancien mode. J'imagine le raz-de-marée humain qu'engendrerait un tel système... Shocked




Voilà,  ça ne pourrait fonctionner qu'à  l'échelle planétaire,  ne serait-ce que parce qu'un seul pays au milieu des autres qui continueraient à maintenir les règles commerciales existantes serait plombé
D'autre part ,il serait étonnant  que les plus riches renoncent à  leur magot pour faire le bonheur des autres
non , les règles commerciales peuvent rester les mêmes , celui qui adopte le RU aura un sérieux avantage sur les autres , puisque que le prix de sa main d’œuvre baisera .  les essais qui ont et continu d’être fait , le sont a petite échelle , et dans le contexte du pays . les nouveau arrivant ne sont pas éligible , mais profite quand même de l’essor économique .

N'étant pas experte en économie ,je ne peux t'opposer d'arguments contradictoires certains, juste une intuition face au contexte qui régit le monde.

A quoi pensais-tu en écrivant? Coquin :-)
<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par fangio le Ven 13 Avr - 11:13

Maréaction a écrit:
melusine a écrit:
fangio a écrit:il suffit de le réserver aux nationaux .

Il y aura toujours des illuminés pour crier à  la discrimination et obtenir de la part d'une cour d'injustice quelconque,
gain de cause
Vous avez raison, nos lois ne nous le permettant pas!
ça c'est faux , on a déjà cela .

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
<
avatar

fangio


Messages : 1837
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 55
Localisation : franche comté


Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par fangio le Ven 13 Avr - 11:15

melusine a écrit:
fangio a écrit:
melusine a écrit:




Voilà,  ça ne pourrait fonctionner qu'à  l'échelle planétaire,  ne serait-ce que parce qu'un seul pays au milieu des autres qui continueraient à maintenir les règles commerciales existantes serait plombé
D'autre part ,il serait étonnant  que les plus riches renoncent à  leur magot pour faire le bonheur des autres
non , les règles commerciales peuvent rester les mêmes , celui qui adopte le RU aura un sérieux avantage sur les autres , puisque que le prix de sa main d’œuvre baisera .  les essais qui ont et continu d’être fait , le sont a petite échelle , et dans le contexte du pays . les nouveau arrivant ne sont pas éligible , mais profite quand même de l’essor économique .

N'étant pas experte en économie ,je ne peux t'opposer d'arguments contradictoires certains, juste une intuition face au contexte qui régit le monde.

A quoi pensais-tu en écrivant? Coquin :-)
oups ! ça m’apprendra a relire ! Embarassed

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
<
avatar

fangio


Messages : 1837
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 55
Localisation : franche comté


Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par fangio le Ven 13 Avr - 11:18

melusine a écrit:
fangio a écrit:
melusine a écrit:




Voilà,  ça ne pourrait fonctionner qu'à  l'échelle planétaire,  ne serait-ce que parce qu'un seul pays au milieu des autres qui continueraient à maintenir les règles commerciales existantes serait plombé
D'autre part ,il serait étonnant  que les plus riches renoncent à  leur magot pour faire le bonheur des autres
non , les règles commerciales peuvent rester les mêmes , celui qui adopte le RU aura un sérieux avantage sur les autres , puisque que le prix de sa main d’œuvre baisera .  les essais qui ont et continu d’être fait , le sont a petite échelle , et dans le contexte du pays . les nouveau arrivant ne sont pas éligible , mais profite quand même de l’essor économique .

N'étant pas experte en économie ,je ne peux t'opposer d'arguments contradictoires certains, juste une intuition face au contexte qui régit le monde.

A quoi pensais-tu en écrivant? Coquin :-)
puisse que l'on fait disparaitre les charges sur le personnel , on redevient compétitif . c'est justement pour cela que le medef aime bien cette idée . Very Happy

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'apiculteur aime l'essaim volumineux .
<
avatar

fangio


Messages : 1837
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 55
Localisation : franche comté


Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Invité le Ven 13 Avr - 11:41

<
avatar

Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Re: théma

Message par Contenu sponsorisé

<

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum