Dans son rapport annuel, la Cour des comptes a épinglé ce mercredi le développement des sociétés privées de sécurité sans véritable contrôle de l'Etat. Décryptage.